L’armée israélienne a récemment annoncé avoir terminé le démantèlement de la structure militaire du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, marquant une étape cruciale dans le conflit actuel. Cependant, les forces armées se concentrent désormais sur le centre et le sud de la bande de Gaza, où il y a encore des terroristes agissant de manière sporadique et sans commandement.

Cette décision de détruire le Hamas vient en réponse à l’attaque lancée par ce mouvement depuis Gaza le 7 octobre dernier. Depuis lors, environ 1 140 personnes du côté israélien ont perdu la vie, dont la majorité sont des civils innocents. De plus, environ 250 personnes ont été enlevées lors de cette attaque et emmenées comme otages à Gaza, suscitant une vive inquiétude et une condamnation internationale.

Dans le but de faire face à cette menace persistante, Israël a lancé des opérations militaires continues contre la bande de Gaza, incluant des bombardements intensifs et une offensive terrestre le 27 octobre dernier. Malheureusement, ces actions ont conduit à de nombreuses pertes humaines, avec un bilan de 22 722 morts, principalement des femmes et des mineurs, selon les chiffres du ministère de la Santé du Hamas.

Dans les régions du centre et du sud de la bande de Gaza, l’armée israélienne prévoit d’adopter une approche différente pour démanteler le Hamas. Selon le général Hagari, les camps de réfugiés du centre de la bande de Gaza sont bondés et pleins de terroristes. De plus, dans le sud de la bande de Gaza, la grande agglomération de Khan Younès est connue pour abriter une ville souterraine de tunnels aux ramifications multiples, utilisée par le Hamas pour mener ses activités.

READ  EN DIRECT - Conflit Hamas-Israël : lÉtat hébreu affirme avoir contré des attaques de missiles et frappe la Syrie - Cosmo Sonic

Face à cette situation, Israël reste déterminé à défendre sa sécurité nationale en détruisant le réseau terroriste du Hamas. Cependant, cette escalade de conflit soulève de nombreuses préoccupations humanitaires et a suscité une condamnation internationale. La communauté internationale appelle à un cessez-le-feu immédiat et à une résolution pacifique de ce conflit, afin de prévenir davantage de souffrances et de pertes civiles.