Le groupe Renew Europe se félicite de l’accord interinstitutionnel d’aujourd’hui sur Programme de connectivité sécurisée de l’UErenommé IRIS²un plan ambitieux visant à déployer une constellation de satellites de télécommunications appartenant à l’UE d’ici 2027. Il garantira la souveraineté et l’autonomie de l’Union en garantissant une moindre dépendance vis-à-vis des infrastructures de pays tiers et la fourniture de services de communication critiques là où les réseaux terrestres sont absents ou interrompus, comme observé, par exemple, en Ukraine.

Cette future infrastructure de constellation de satellites permettra des synergies avec le secteur privé pour développer des services commerciaux et fournir un accès Internet et des communications à haut débit dans toute l’UE, y compris dans les régions ultrapériphériques où les connexions terrestres et à large bande restent rares.

En outre, ce programme dirigé par Renew Europe favorisera la promotion d’un tout nouvel écosystème de start-ups et de PME, ainsi que l’émergence d’innovations et de nouveaux services, et introduira pour la première fois des critères de durabilité stricts pour les activités spatiales lourdes, qui comprennent des composants de lanceurs et de satellites.

L’accord prévoit un budget ambitieux (2,4 milliards), qui sera complété par des contributions des États membres via l’ASE et des contributions privées.

Christophe Grudler député européen (Mouvement démocrate, France)Le rapporteur pour le programme de connectivité sécurisée de l’UE a déclaré :

« Aujourd’hui est un jour important pour la politique spatiale de l’UE. Pour la première fois, l’Union européenne disposera de sa propre constellation de télécommunications, notamment en orbite basse (LEO), la nouvelle frontière des satellites de télécommunications. De plus, nous donnons un exemple fort de cette constellation, car ce sera un modèle en termes d’espace et de durabilité environnementale. Il est maintenant temps de construire ces nouveaux satellites et de les préparer pour le lancement ! »

READ  Les ratons laveurs timides apprennent mieux que les audacieux, selon une étude