Distingués membres du Forum de dialogue politique libyen (LPDF), Mesdames et Messieurs, bienvenue.

Aujourd’hui, c’est le 1er juillet. Nous comprenons tous l’importance de cette date.

Avant de commencer, permettez-moi de récapituler où nous en sommes dans notre travail.

Hier, nous avons eu une séance difficile. Les tensions et les émotions étaient naturellement fortes, car ce qui est en jeu, c’est l’unité, la stabilité, la paix et la souveraineté de la Libye. Cependant, les comportements irrespectueux et les attaques personnelles ne peuvent être tolérés. Je vous exhorte à vous respecter les uns les autres et à rester déterminés à travailler de manière constructive les uns avec les autres et avec les Nations Unies, à vous traiter avec respect, pour le bien de votre pays et de votre peuple, que vous attendez de vous de montrer l’exemple, de représenter dans votre comportement et les étapes vers la compréhension mutuelle et la réconciliation des différences.

Vous avez tous parlé à maintes reprises de la nécessité d’une réconciliation nationale. Cela commence également ici, dans votre comportement et vos actes, et des élections nationales inclusives, libres et équitables font également partie de ce processus de guérison, basé sur la justice et la responsabilité.

J’espère qu’elle rétablira une atmosphère propice à la conclusion d’un accord qui puisse remplir les engagements qu’elle a pris dans la feuille de route, notamment la tenue des élections législatives et présidentielles le 24 décembre. C’est le mandat sans équivoque qui lui a été confié par le peuple libyen, qui a également été reconfirmé par le Conseil de sécurité de l’ONU et la Conférence de Berlin. Il n’y a pas d’alternative à la tenue des élections nationales en décembre de cette année

READ  Chelsea vs Malmö, Romelu Lukaku blessé, actualités, scores, résultats, derniers, récapitulations

En tant que facilitateur, nous considérons votre demande afin de vous laisser suffisamment de temps pour atteindre un engagement solide. Nous avons pu obtenir une prolongation de cette rencontre d’un jour de plus auprès du gouvernement suisse, nos aimables hôtes. Je voudrais vous demander de vous joindre à moi pour saluer l’aimable hospitalité et le soutien des autorités suisses qui vous offrent un espace pour prendre des décisions cruciales pour l’avenir de votre pays.

Une des manières de respecter nos hôtes et les autres est de respecter pleinement la réglementation liée au Covid. Nous souhaitons à tous ceux qui sont influencés par le Covid un prompt rétablissement. Comme vous le savez peut-être, mon propre cas de Covid est la seule raison pour laquelle je ne suis pas avec vous aujourd’hui en personne, avec regret.

J’espère que nous ferons bon usage de ce temps supplémentaire. Nous sommes tous ici pour faciliter un compromis sur la base constitutionnelle nécessaire à la tenue d’élections nationales le 24 décembre, qui est clairement énoncée dans votre feuille de route.

Ne pas parvenir à un tel engagement n’est pas une option, comme tout le monde, nous comprenons ce que cela signifierait pour votre pays et votre peuple. Le statu quo est intrinsèquement instable et lourd de risques, avec un fort potentiel de conflit. Il ne doit pas rejoindre d’autres organes et institutions, qui n’ont pas encore réussi à livrer le nécessaire pour la tenue des élections nationales le 24 décembre.

Cette session est l’occasion pour vous d’être à la hauteur des engagements que vous avez pris envers le peuple libyen lors de l’adoption de la Feuille de route, soutenue par la résolution 2570 du Conseil de sécurité et les conclusions de la deuxième Conférence de Berlin. La communauté internationale ne voit pas d’autre voie vers l’unité, la stabilité, la souveraineté et la prospérité de la Libye que celle fondée sur la tenue d’élections nationales en décembre.

READ  InSight capture un lever et un coucher de soleil martien

Par conséquent, je vous demande de vous concentrer strictement sur la recherche d’un accord sur la base constitutionnelle permettant la tenue d’élections. Vous avez demandé une réunion en face-à-face pour réconcilier les problèmes en suspens dans la proposition du comité juridique du LPDF que vous n’avez pas pu résoudre lors de la réunion virtuelle du LPDF les 26 et 27 mai.

Il n’y a ni le temps ni la bonne raison d’élargir le débat, d’introduire des questions supplémentaires qui pourraient entraver la tenue des élections. Comme beaucoup d’entre vous l’ont demandé à maintes reprises, nous devons revenir au cadre qui a été clairement établi dans notre invitation à cette réunion.

Comme convenu lors de la réunion d’hier soir, nous vous présentons des options pour exprimer votre préférence pour un mécanisme visant à établir une petite équipe pour aider le LPDF à parvenir à un compromis en examinant les différentes propositions et en essayant de combler les points de divergence restants. controverse.

Dans la nuit et ce matin, 45 d’entre vous ont voté et 25 ont accepté l’option A, qui stipule que tous les 5 membres de la LPDF nomment une personne, tandis que 19 ont voté pour l’option B, qui donne à chaque proposition le droit de nommer 6 représentants et 1 personne a voté pour l’option C.

En tant que telle, l’option A est l’option que nous avons l’intention d’utiliser pour poursuivre notre discussion. Nous attendons maintenant vos nominations pour finaliser la composition de ce comité.

Ce comité se réunira ensuite pendant trois heures pour concilier les points en suspens sur la proposition du comité juridique.

READ  Climatologue : plus d'urgence est nécessaire en raison de la crise climatique

En attendant, ici en plénière, nous finaliserons la discussion sur le mécanisme de prise de décision pour adopter une base constitutionnelle pour les élections.

Le Comité reviendra ensuite en séance plénière et présentera les résultats de ses délibérations.

Ensuite, nous ouvrirons la parole pendant 1 heure juste pour permettre des commentaires sur les délibérations du Comité.

D’ici la fin d’aujourd’hui, nous devons avoir une conclusion sur le mécanisme de prise de décision et nous espérons vivement qu’il pourra aplanir les divergences.

Je vous souhaite du courage, de la patience, de la sagesse et du succès dans vos délibérations, qui réaffirmeront votre rôle central et de leadership pour faire avancer le pays vers la tenue des élections nationales le 24 décembre 2021.

Communiqués de presse Forum de dialogue politique libyen