Faire une enquête

Après un roadshow SPAC avec des entreprises de toute la Suisse, nous voyons un pipeline inexploité d’opportunités ciblées dans un environnement de transaction très hospitalier, dirons-nous boudewijn-kortenDirecteur du marketing, emma holthuizenResponsable du développement commercial et Alors BoudewijnDirecteur du développement des affaires

La communauté juridique suisse est impatiente de conclure des accords avec des sociétés d’acquisition à vocation spéciale (SPAC). En effet, de nombreux membres ont passé des mois en contact avec les régulateurs de l’Autorité financière suisse (FINMA) pour s’assurer que des protections concurrentielles pour les investisseurs étaient en place.

Après quelques arrêts et redémarrages, les régulateurs suisses ont approuvé les SPAC en décembre 2021, avec VT5 Capital revendique la première cotation SPAC en Suisse ce mois-là. L’introduction en bourse a été sursouscrite et a permis de lever quelque 200 millions de francs suisses.

Cependant, comme indiqué sur la liste SPAC de VT5, le virus omicron s’est installé, soulevant des questions sur les mouvements frontaliers, les chaînes d’approvisionnement, l’inflation, la hausse des taux d’intérêt et les discussions sur la hausse des impôts sur les sociétés. .

Pourtant, près de deux mois plus tard, omicron étant mieux compris, l’appétit pour les cotations SPAC en Suisse reste sain, peut-être encore plus maintenant que les professionnels du droit, les sociétés d’investissement et les sponsors ont pu digérer les règles.

Certains professionnels du droit voient 2022 comme le « année de dé-SPACLes sponsors du monde entier manquent de temps pour sélectionner un regroupement d’entreprises, et la Suisse a une chose qui manque aux autres marchés : une large offre d’objectifs de regroupement d’entreprises.

READ  Mayence recrute l'arrière latéral suisse Silvan Widmer de Bâle

Qu’est-ce qui rend la Suisse attractive pour les listes SPAC ?

  • Un grand nombre de cibles SPAC de qualité à des prix variables

  • Une base d’investisseurs avertis

  • Entreprises établies prêtes à s’inscrire

Il y a environ 15 000 multinationales en Suisse, avec une personne sur quatre employée par une. Dans le secteur pharmaceutique, pour chaque emploi créé, 3,2 emplois équivalents temps plein supplémentaires sont créés dans d’autres entreprises et secteurs. Si les commanditaires du SPAC profitent de cet important « effet multiplicateur« Sur l’esprit d’entreprise, vous avez probablement beaucoup d’options lors de la recherche de votre match parfait entre :

  • multinationales

  • spin-off universitaire

  • Ouverture

  • bureaux de famille

  • Fonds de capital-investissement et autres propriétaires d’actifs

  • Anciens professionnels de la banque d’investissement et des multinationales capables de constituer un réseau de sponsors

Une communauté de startups florissante en Suisse

La communauté des start-up suisses s’est considérablement développée au cours de la dernière décennie grâce à des centaines de multinationales et spin-outs universitaires. Big Pharma peut obtenir la part du lion des spin-offs et spin-outs en termes de taille et de nombre, mais Le secteur fintech en Suisse c’est aussi un terreau fertile pour les sponsors à la recherche de cibles à l’attractivité mondiale.

Une cotation sur SPAC en Suisse est la voie d’accès au capital la moins compliquée et la plus rapide pour une entreprise cible. Le segment des technologies financières à croissance rapide nécessite une croissance rapide et des approbations réglementaires pour opérer sur plusieurs marchés, qui nécessitent tous deux des capitaux.

Ce n’est qu’une question de temps avant que les sponsors ne donnent leur deuxième coup de pouce après les retards réglementaires de l’année dernière. Les éléments de base pour des regroupements d’entreprises SPAC réussis en Suisse sont tous là, c’est pourquoi nous pensons que les sponsors font leurs recherches en attendant de bonnes nouvelles de la maturité d’autres marchés SPAC, tels que Luxembourg et Amsterdam. À ce stade, rien n’arrête les sponsors, ou les entreprises que vous ciblez, si une proposition convaincante se présente, et il y en a beaucoup.

Inscriptions SPAC dans les actes suisses

  • Les SPAC ont été officiellement autorisées à être cotées à la bourse suisse SIX à partir du 6 décembre 2021.

  • Les SAVS en Suisse doivent être enregistrées en tant que société anonyme (AG/SA) dans le seul but de fusionner avec ou d’acquérir une ou plusieurs sociétés opérationnelles. Les Structure AG il est plus flexible sur les fractionnements d’actions et les conventions fiscales concurrentielles. Il est également moins contraignant en ce qui concerne la fiduciaire et la gouvernance d’entreprise des investisseurs pour lever des capitaux par rapport aux sociétés à responsabilité limitée (GmbH).

  • Une SAVS suisse est non soumis à la réglementation européennequi sera de plus en plus complexe et stricte.

  • La durée du regroupement d’entreprises de Swiss SPAC est plafonnée à trois ans, ce qui donne aux sponsors suffisamment de temps pour trouver une cible.

  • Si la durée limite du regroupement d’entreprises n’est pas atteinte, la SAVS sera automatiquement exclue et liquidée. Les fonds du compte séquestre seront restitués aux investisseurs.

  • Les titres librement négociables doivent représenter au moins 20% des actions en circulation et avoir une capitalisation boursière de 25 millions de CHF (26,8 millions de dollars).

  • Il n’y a pas d’exigence d’antécédents ni d’obligation d’avoir des états financiers remontant à trois ans pour l’émetteur de la SAVS. Cela change après le dé-SPAC, comme nous l’avons expliqué ici.

Pourquoi le Groupe Intertrust ?

  • À mesure que les normes SPAC et les marchés de capitaux évoluent dans le monde, vous aurez peut-être besoin d’une approche personnalisée de la part d’un fournisseur de services ayant une véritable compréhension de l’évolution des marchés.

  • Notre équipe internationale d’experts en Suisse et sur les marchés actifs de SPAC peut fournir des services de création d’entreprise, des services mondiaux de secrétariat d’entreprise, de domiciliation et d’administration, des services d’agent de processus et de fiduciaire, des services d’entiercement, d’agent de facilité et des services de gestion de trésorerie.