Augmentation importante des cas de pneumopathies chez les enfants en fin d’année

L’activité médicale est environ deux fois plus importante cet hiver par rapport à la même période de l’année dernière. Une hausse inquiétante des cas de pneumopathies chez les enfants est observée. Cette augmentation est due au retour de la bactérie mycoplasma pneumoniae, qui était peu active ces dernières années.

La semaine dernière, pas moins de 6 700 enfants ont été admis aux urgences en raison de pneumopathies, soit une hausse de 44% chez les 0-2 ans et de 23% chez les 2-14 ans. Les consultations en ville liées à ces infections ont également augmenté, avec 700 cas recensés en une seule semaine, selon SOS Médecins.

Avant la pandémie, la bactérie mycoplasma pneumoniae était déjà la deuxième cause la plus fréquente de pneumonie chez les enfants. Elle se transmet par gouttelettes ou par contact direct avec une personne contaminée. Les symptômes sont similaires à ceux d’une pneumonie classique, tels que la fièvre, la toux et les éternuements, pouvant évoluer vers une pneumonie atypique. Cependant, il n’y a pas de formes graves de mycoplasma pneumoniae, et la mortalité associée est faible.

Pour l’instant, il n’y a pas d’épidémie déclarée, mais il est primordial d’être vigilant. Les systèmes immunitaires des enfants peuvent être affaiblis après le confinement et le port du masque pendant deux ans. Une surveillance des infections liées à mycoplasma pneumoniae et de la résistance bactérienne est donc nécessaire.

Cette hausse des maladies respiratoires chez les enfants est également signalée en Chine, où la mycoplasma pneumoniae circule abondamment. Une récente alerte provenant de ProMED met en avant des hôpitaux submergés d’enfants malades d’une infection respiratoire inconnue.

READ  Cosmo Sonic: Ce sucre serait la cause première de lobésité

Face à cette situation préoccupante, il est essentiel de prendre les mesures de prévention appropriées, notamment en renforçant les mesures d’hygiène et en consultant un médecin en cas de symptômes respiratoires. La vigilance et la sensibilisation de tous sont indispensables pour contenir la propagation de ces pneumopathies chez les enfants.