Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le 16 octobre 2020. – AFP

Vers des mesures plus strictes contre l’épidémie de coronavirus ? “Il faut attendre des décisions difficiles”, a admis mardi le ministre de l’Intérieur.
Gérald Darmanin, avant l’ouverture d’un Conseil de défense dédié à la gestion de la crise sanitaire.

“Je ne sais pas ce que seront exactement” ces décisions, a ajouté le ministre, alors que la France s’en va vers un resserrement des mesures “Comme tous nos voisins européens.” Ce que je constate, c’est que le couvre-feu est très respecté. Seules 14 000 plaintes ont été rédigées, 14 620 pour être exact »pour non-respect du couvre-feu depuis le 17 octobre, a-t-il déclaré.

Deux hypothèses envisagées par l’exécutif

Depuis cette date, 20 000 établissements ouverts au public ont également été examinés, a indiqué sa délégation à l’AFP. Cela s’est traduit par «438 mesures administratives (mises en résidence, etc.)» dont «11 fermetures».

Le président Emmanuel Macron se réunit mardi matin puis mercredi matin deux conseils de défense dédié à la deuxième vague de l’épidémie. Son Premier ministre Jean Castex recevra les responsables politiques puis les partenaires sociaux à Matignon en fin de journée. Ces deux rencontres autour de Jean Castex ont pour objectif de discuter «du resserrement attendu dans la gestion de la crise sanitaire», a précisé Matignon.

Pour lutter contre une situation “critique”, “deux hypothèses” sont sur la table, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy a estimé ce lundi: “aller vers un couvre-feu plus massif” ou “aller directement à l’isolement, moins dur »que mars. Un nouveau record a été battu dimanche avec 52000 cas positifs enregistrés en 24 heures. Plus de 26 700 nouveaux cas ont été identifiés lundi, selon Santé publique France.



398

Partager

READ  3602 nouveaux cas détectés en France ces dernières 24 heures