Hoffenheim 4-1 Bayern

Bottes: Bičakčić (16moi), Dabbur (24moi) et Kramarić (76moi, 90moi+1, sp) pour Hoffenheim // Kimmich (37moi) pour le Bayern.

Dur, dur, le retour à l’activité en Bundesliga.

Le long voyage à Budapest pour se débarrasser du Sevilla FC en Super Coupe de l’UEFA (2-1 ap) jeudi a visiblement laissé sa marque dans les rangs de la Record de champions, logiquement battu par Hoffenheim ce dimanche (1-4).

Manquant de fraîcheur physique et mentale, le Bayern, privé de Lewandowski, sauvé au coup d’envoi, ne fait pas les efforts nécessaires pour gâcher le solide 5-3-2 de Sebastian Höness. Surtout du côté opposé, le trio Samassékou-Baumgartner-Geiger s’agite et mord tout ce qui passe sous son radar, y compris le ballon et les chevilles. Le premier pion illustre la différence d’attitude: Bičakčić veut plus que les Reds dans un corner et trompe Neuer avec l’aide de Davies (1-0, 16moi). Les sauts de concentration et les placements dangereux sont également au menu du deuxième objectif de TSG: Pensant à sauver les fesses de Boateng, Pavard se retrouve à mettre Dabbur en orbite et l’Israélien ne manque pas une chance de faire un petit plongeon à Neuer. coquine (2-0, 24moi).

En laissant des abîmes pour revenir au tableau de bord, le Bayern a encore exposé sa défense fébrile et Baumgartner a laissé le 3-0 glisser dans leur face à face (30moi), tandis que Kramarić a l’occasion de savourer ce que Benzema a vécu contre Neuer lors de la Coupe du monde 2014 (45moi). Heureusement pour le Bayern, Kimmich n’a pas laissé sa griffe veloutée à Budapest: sa superbe ambiance a naturellement trouvé la lucarne de Baumann (2-1, 37moi) … l’un des rares buts du Bayern dans le match. Parce que ce sont les Kraichgauer qui continuent de pousser après la pause, alors qu’un troisième but bien mérité continue de leur échapper (incontournable Dabbur à 52moi, Neuer cyborg parade en 75moi). Les preuves que Kramarić va enfin s’en occuper à quinze minutes de la fin, au terme d’une séquence qui a torturé le Bayern tout au long du match: dégagement du gardien, déviation de la tête et attaquant lancé en profondeur (3-1, 76moi). Les Bavarois boiront même le calice aux fèces après un torrent du monstrueux Bebou, fauché par Neuer à sa surface. Le cyborg allemand doit s’incliner pour la quatrième fois contre le penalty de Kramarić (4-1, 90moi+1).

READ  Les Bleus entament leur marathon d'automne contre une équipe ukrainienne décimée

Après 295 jours et 32 ​​matchs consécutifs sans défaite, le Bayern est enfin tombé de son piédestal. Et comme !

Hoffenheim (5-3-2): Baumann – Akpoguma, Posch, Vogt, Bičakčić (Skov, 38 ansmoi), Kaderabek – Geiger (Bebou, 58 ansmoi), Samassékou, Baumgartner (Gacinovic, 59 ansmoi) – Kramarić, Dabbur (Grillitsch, 80 ansmoi). Entraîneur: Sebastian Höness.
Bayern Munich (4-2-3-1): Nouveau – Pavard (Goretzka, 57moi), Boateng, Alaba, Davies – Kimmich, Tolisso (Musiala, 52moi) – Sané (Coman, 73moi), Müller, Gnabry – Zirkzee (Lewandowski, 57 ansmoi). Entraîneur: Hans-Dieter Flick.

  • Résultats et classements de la Bundesliga
    DDG