Hockey Canada a annoncé mardi son alignement féminin de 23 joueuses pour les Jeux olympiques de Pékin du mois prochain, avec les attaquantes Victoria Bach et Kristin O’Neill entre les coupes finales, ainsi que la vétéran défenseur Meaghan Mikkelson.

Mené par le capitaine Marie-Philip Poulin et sa collègue attaquante Rebecca Johnston, qui représenteront chacun leur pays lors de quatrièmes Jeux d’hiver, le Canada cherche à regagner l’or à Pékin après avoir perdu une décision de 3-2 contre les États-Unis lors de la finale des Jeux olympiques de 2018. à Pyeongchang, en Corée du Sud.

Mais les Canadiennes ont rebondi en remportant leur premier championnat du monde en près d’une décennie en août dernier avec Poulin, double championne olympique, marquant le but vainqueur en prolongation dans une victoire de 3-2 contre les États-Unis.

Le Canada, qui est composé de trois gardiens, sept défenseurs et 13 attaquants, ouvre le tour préliminaire du tournoi olympique contre la Suisse le 3 février, la veille de la cérémonie d’ouverture. Le match pour la médaille d’or aura lieu le 16 février.

« Nous avons été confrontés à de nombreux défis »

« Il est toujours extrêmement difficile de restreindre l’alignement au groupe final de joueurs sélectionnés pour utiliser la feuille d’érable aux Jeux olympiques d’hiver », a déclaré l’entraîneur-chef du Canada Troy Ryan dans un communiqué de presse. « Nous avons commencé avec 29 athlètes, ce qui montre la profondeur du bassin de talents qui a fait partie de tout notre parcours, et nous sommes ravis des 23 joueurs choisis pour représenter le Canada.

READ  L1: Ben Yedder, tristes verts et classe Navas: Tops et Flops de la neuvième journée

« Nous avons été confrontés à un certain nombre de défis au cours de ce cycle olympique de quatre ans, et notre personnel et notre groupe de direction ont fait un travail incroyable en préparant nos athlètes pour Pékin. Je suis très fier de l’équipe que nous avons constituée et j’attends avec impatience l’opportunité de concourir pour une médaille d’or. « 

Les Canadiennes ont disputé 27 matchs depuis juillet aux championnats du monde et contre les équipes féminines américaine et finlandaise, les équipes masculines junior A et moins de 17 ans et l’Association of Professional Women’s Hockey Players.

Cependant, une série de rivalités de neuf matchs contre les États-Unis a été réduite à six matchs en raison de cas de COVID-19 dans l’équipe canadienne, ce qui a également retardé l’annonce le 22 décembre de la liste olympique.

Pas d’or depuis 2014

A Pékin, le tournoi féminin se déroulera du 2 au 16 février au National Indoor Stadium et au Wukesong Sports Center. Le Canada tentera de remporter sa cinquième médaille d’or au total et sa première depuis 2014 à Sotchi, en Russie.

« C’est un immense honneur et un accomplissement d’avoir été choisi pour représenter votre pays aux Jeux olympiques, a déclaré Tom Renney, directeur général de Hockey Canada. « Nous adressons nos félicitations aux 23 joueurs pour leur nomination dans l’équipe olympique canadienne et nous rejoindrons les amateurs de hockey d’un océan à l’autre dans notre enthousiasme et notre fierté alors que nous voyons le Canada concourir à Beijing.

Bach, 25 ans, une joueuse rapide et talentueuse de Milton, en Ontario, a passé du temps sur le premier trio du Canada avec Brianne Jenner et Poulin lors de ses débuts aux championnats du monde l’an dernier.

READ  Le LOSC bat le FC Nantes avec une pincée

À 23 ans, O’Neill, originaire de Mississauga, en Ontario, était parmi les moins expérimentés des 29 joueurs arrivés à Calgary en juillet pour amorcer la centralisation olympique.

Mikkelson est un triple olympien de Regina, a participé à 105 matchs pour l’équipe nationale et était le joueur le plus âgé de l’alignement centralisé à 37 ans. Il a subi une chirurgie reconstructive du genou en juin dernier et n’est apparu dans un match qu’à la mi-décembre.

Le Canada ne jouera plus de matchs avant les Jeux olympiques pour réduire le risque de transmission du COVID-19 et s’assurer que les joueurs peuvent embarquer dans un avion pour Pékin en moins d’un mois.

Les femmes ne se sont pas encore réunies en équipe complète depuis que COVID-19 a infiltré leurs rangs en décembre.

« J’ai environ la moitié de notre groupe de retour avec nous et l’autre moitié se joindra à nous sous peu », a déclaré à La Presse Canadienne la directrice des opérations hockey de Hockey Canada, Gina Kingsbury.

« Tout le monde va très bien », a déclaré Kingsbury. « Nous sommes tous doublement vaccinés. »

Liste olympique canadienne

gardiens de but

  • Kristen Campbell, Brandon, homme.
  • Ann-Renée Desbiens, La Malbaie, Quoi.
  • Emerance Maschmeyer, Bruderheim, Alta.

Défendre

  • Erin Ambrose, Keswick, Ontario.
  • Ashton Bell, Deloraine, homme.
  • Renata Fast, Burlington, Ontario.
  • Jocelyne Larocque, Sainte-Ana, homme.
  • Ella Shelton, Ingersoll, Ontario.
  • Claire Thompson, Toronto
  • Micah Zandee-Hart, Saanichton, C.-B.

Vers l’avant

  • Emily Clark, Saskatoon
  • Mélodie Daoust, Valleyfield, Qué.
  • Sarah Fillier, Georgetown, Ontario.
  • Brianne Jenner, Oakville, Ontario.
  • Rebecca Johnston, Sudbury, Ontario.
  • Emma Maltais, Burlington, Ontario.
  • infirmière sarah, hamilton
  • Marie-Philip Poulin, Beauceville, Qué. (capitaine d’Equipe)
  • Jamie Lee Rattray, Kanata, Ontario.
  • Jillian Saulnier, Halifax
  • Natalie Spooner, Scarborough, Ontario.
  • Laura Stacey, Kleinburg, Ontario.
  • Blayre Turnbull, Stellarton, Nouvelle-Zélande
READ  La France lève l'interdiction des pêcheurs de Jersey de débarquer leurs prises dans trois ports