L’Agence française de développement a été conseillée par Dentons pour fournir 100 millions d’euros à GuarantCo, une …

L’Agence française de développement a reçu des conseils de Dentons pour apporter 100 millions d’euros à GuarantCo, fournisseur de garantie de crédit pour des projets d’infrastructure dans les pays à faible revenu.

Le prêt conditionnel, destiné à aider GuarantCo à financer des projets sur le changement climatique, a une durée de 15 ans.

Le financement aidera GuarantCo à développer son portefeuille de projets sur le changement climatique et lui permettra de poursuivre son expansion.

L’effet de levier du financement est trois fois supérieur à la valeur du financement, donnant à GuarantCo une capacité de garantie supplémentaire de 300 millions d’euros.

GuarantCo appartient au Private Infrastructure Development Group (PIDG), une société créée en 2002 pour encourager les investissements dans les infrastructures privées des pays en développement afin de stimuler la croissance économique et la réduction de la pauvreté.

PIDG a créé GuarantCo pour mobiliser des solutions de crédit en monnaie locale dans le cadre de ces projets d’infrastructure. L’objectif de GuarantCo est également de cibler le développement des marchés de capitaux en Asie et en Afrique.

L’Agence française de développement, la division développement du gouvernement français, a pour objectif de soutenir les efforts de construction de projets contribuant à une économie bas carbone sur les marchés sur lesquels PIDG opère.

GuarantCo reçoit actuellement le soutien des gouvernements du Royaume-Uni, de Suisse, d’Australie et de Suède, via le PIDG Trust, ainsi que des Pays-Bas via la Banque néerlandaise de développement FMO.

READ  L'économie européenne mettra deux ans de plus à se redresser, selon la BCE

Les fonds seront entièrement alloués aux transactions d’atténuation du changement climatique, telles que celles alignées sur Paris, qui permettront d’atteindre les objectifs fixés dans l’Accord de Paris en matière d’atténuation, d’adaptation et de financement.

GuarantCo dispose d’un tel portefeuille de projets, de sorte que le financement de 100 millions d’euros est aligné à la fois sur les objectifs de GuarantoCo en matière de changement climatique et sur les objectifs de changement climatique du gouvernement français.

«Forte de la dynamique du Sommet Finance en commun, cette nouvelle coopération entre le groupe AFD, GuarantCo, PIDG et leurs entreprises marque le début d’un partenariat de long terme avec le PIDG pour développer la finance climatique et contribuer à la réalisation des objectifs de développement. Développement durable (ODS) », a déclaré le PDG de l’AFD Rémy Rioux dans un communiqué.

«Le PIDG est pleinement attaché aux objectifs de l’Accord de Paris sur le changement climatique et à investir dans des projets qui aident les pays à faire la transition vers une économie mondiale à zéro carbone net d’ici 2050. Il est essentiel de développer et de structurer des projets d’infrastructure qui peut attirer la finance verte sur les marchés émergents pour atteindre les ODD et les objectifs de l’Accord de Paris sur le changement climatique de manière équitable », a ajouté Philippe Valahu, PDG de PIDG.

Le webinaire ICLG.com Renewable Energy & The Law, organisé en collaboration avec Dentons, a vu un panel d’experts internationaux de premier plan fournir des informations détaillées informations sur l’avenir du secteur des énergies renouvelables en novembre de l’année dernière.

READ  Des valeurs à suivre à Paris et en Europe