Le fonds d’investissement Elliott, garant du Losc, s’inquiète de l’endettement du club nordique. Le président Gérard López pourrait être rapidement débarqué, au profit d’Olivier Létang.

Incroyable mais vrai. Brillant leader de la Ligue 1, le Les c En milieu de semaine, il y a une sorte de crise de gouvernance. Le fonds d’investissement Elliott, garant du projet porté par le président Gérard López, est vraiment très concerné. Pas les résultats des hommes de Christophe Galtier, excellent. Mais plutôt la santé financière du club.

Malgré les ventes de Victor Osimhen et Gabriel Magalhaes, qui s’élevaient à 105 millions d’euros, Lille serait alourdie par la crise sanitaire, et les portes closes qu’elle provoque, ainsi que le retrait de Mediapro et la baisse annoncée des revenus liés aux droits de la télévision.

Létang au lieu de López

Des rencontres importantes ont lieu mardi entre Gérard López et son principal donateur. Selon RMCDeux résultats sont possibles: soit l’administration reste en place, mais devra générer des bénéfices sur les prochains marchés; ou un nouvel actionnaire entre en jeu.

Par France Bleu, Elliott Management a trouvé un nouvel acheteur basé aux Pays-Bas. Et derrière ce projet on retrouverait un certain Olivier Létang, ancien dirigeant de Reims, du PSG et de Rennes. Déjà suspendus, Marc Ingla, le directeur général, et Luis Campos, le conseiller du président en charge du recrutement, sont également sur le banc.

Et Galtier?

L’équipe assure-toi Ces changements possibles sauveraient l’entraîneur, Christophe Galtier, et la direction sportive “, mais France Bleu est moins catégorique et considère Elliott “Merveilles du futur” de l’actuel entraîneur des Verts. Quoi qu’il arrive, il faudrait un miracle pour que des troubles internes aussi importants n’aient pas de répercussions sur le terrain …

READ  La piste de Mattéo Guendouzi s'annonce difficile (RMC Sport)

Lisez aussi:
Le classement de la Ligue 1