Pendant que tu viens prendre la première place du championnat de France de football, le club lillois pourrait changer de propriétaire. Près de quatre ans après avoir racheté le Lille Olympic Sports Club (LOSC) à Michel Seydoux, l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois Gerard López serait sur le point de vendre, sous la pression du fonds d’investissement américain Elliott Management, son principal créancier. .

“J’analyse l’offre de rachat que j’ai reçue”, Gerard López a écrit à l’AFP mercredi 16 décembre pour indiquer que si la vente était conclue, il se retirerait “Totalement” du club nord. L’homme d’affaires hispano-luxembourgeois a confirmé les discussions en cours révélées par L’équipeaujourd’hui avec un fonds d’investissement domicilié au Luxembourg, Merlyn Partners.“La situation financière du LOSC est préoccupante mais Gerard López a toujours trouvé des solutions jusque-là”a déclaré à l’AFP une source proche du club sous couvert d’anonymat.

Ressources financières épuisées

Sports quotidiens L’équipe cité en particulier un document dans lequel Gérard López décrit la vente à Merlyn Partners, société d’investissement établie au Luxembourg. “Je suis heureux que le travail que nous avons accompli et les succès sportifs que nous avons obtenus à Lille soient reconnus par les investisseurs étrangers en ces temps difficiles pour le football français”, explique dans ce texte, ajoutant pour se réjouir “De l’intérêt de Merlyn pour le club.” Merlyn Partners explique pour sa part “Ayant approché Gérard López pour lui proposer de reprendre le club en tant qu’actionnaire majoritaire.”

Gérard Lopez, qui a emprunté 225 millions d’euros à Elliott, n’aurait remboursé que 102 millions d’euros. Cependant, avec l’épidémie de Covid-19, les ressources financières ont été épuisées. La situation des clubs français a été aggravée par le non-paiement des droits de télévision par Mediapro, le diffuseur du championnat de France, qu’ils cesseront leurs activités à la fin de l’année. Ce contexte aurait poussé Elliott à faire pression sur Gérard López, qui aurait décidé d’abandonner le club. Merlyn Partners dit qu’elle veut “Donner au club une situation financière stable pour l’aider à faire face, en particulier, à l’impact financier du covid et à l’incertitude entourant le contrat de droits de télévision.”

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Gérard Lopez: “On ne finance plus un club de football avec une maison pour les jetons et le mécénat”

Le monde avec l’AFP

READ  Projet de loi sur la sécurité mondiale: des milliers de manifestants en France, 23 arrestations à Paris