Georges Russel a déclaré que sa montée dans le peloton à une 12e place au Grand Prix de France était son « meilleur run » en tant que Williams conducteur.

Après une échappée médiocre, Russell a réussi à éliminer plusieurs adversaires lors de la course au Paul Ricard, dont la Ferrari de Charles Leclerc, en route pour terminer de peu en dehors des points.

Bien que les pilotes de tout le peloton aient eu des problèmes de dégradation des pneus en course, le Britannique a déclaré que même s’il avait également eu une course difficile, lui et son équipe Williams ont pu utiliser la stratégie à leur avantage.

Il n’a pas encore marqué son premier point d’équipe, mais a parlé de ses espoirs pour la prochaine double tête en Autriche après la meilleure performance de Williams en France.

« C’était très, très difficile de l’intérieur », a déclaré Russell à Sky Sports F1 après la course. « C’était une belle course de l’intérieur.

« J’ai réussi à faire quelques très beaux dépassements, un avec Tsunoda à la fin qui pour nous, terminant devant ces voitures, l’Alfa [Romeo], Ocon, Tsunoda au final, pour nous c’est du massif.

« Finissant 12e au mérite, j’irais jusqu’à dire que c’était notre meilleure course ensemble.

« C’est dommage qu’il ne se soit rien passé à l’avant car, comme je l’ai dit, la 12e place au mérite est généralement un assez bon résultat, mais néanmoins, j’en suis très content et une bonne façon de commencer les trois semaines. »

Montrez votre soutien à Williams avec sa dernière collection officielle de produits.

Bien que Russell ait pu remonter le peloton au Paul Ricard, il est tombé à la 19e place après un mauvais départ dimanche, qui, selon lui, était dû à une position trop centrale sur la piste.

Daniel Ricciardo a eu le même problème lors de la dernière course du circuit en 2019, l’Australien révélant après la course qu’il avait vu son départ se remettre au travail sur un meilleur parcours autour du virage 1 dimanche.

Le pilote junior de Mercedes, Russell, a admis que de bonnes performances dans le premier tour étaient un problème majeur pour lui depuis son arrivée en Formule 1 en 2019.

« Je suis entré dans le virage 1, j’avais une voiture à l’extérieur, une voiture à l’intérieur et je n’avais nulle part où aller », a-t-il déclaré à propos de son escapade dimanche.

« C’est quelque chose avec lequel j’ai vraiment lutté depuis que je suis en F1 pour être honnête. Depuis que je suis à l’arrière de la grille, j’ai vraiment besoin de travailler là-dessus.

« Nous avons continué à essayer, mais nous avons réussi à le faire fonctionner à la fin, nous nous sommes arrêtés tôt et nous avons poussé ces problèmes trop loin. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planète_F1, comme notre la page Facebook Oui Rejoignez-nous sur Instagram !

READ  8 spas incroyables en Suisse pour se faire dorloter