ZURICH (Reuters) – La Suisse s’apprête à nommer un nouvel entraîneur national une semaine après le départ de Vladimir Petkovic et à seulement un mois des éliminatoires de la Coupe du monde, a annoncé lundi la fédération nationale de football.

Il a déclaré qu’une commission travaillait sur le plan de succession et avait établi une liste restreinte de candidats après avoir reçu « de nombreuses candidatures intéressantes du pays et de l’étranger ».

« Cette semaine, les entretiens personnels avec les candidats auront lieu », a indiqué le directeur de l’équipe nationale, Pierluigi Tami, dans un communiqué.

« Nous sommes convaincus que nous pourrons présenter le nouvel entraîneur national au public dès que possible », a-t-il ajouté.

La Suisse affrontera la Grèce lors d’un match amical d’échauffement à Bâle le 1er septembre, puis disputera un match de qualification pour la Coupe du monde à domicile contre l’Italie le 5 septembre, également à St Jakob Park et à l’extérieur en Irlande du Nord le 8 septembre.

La semaine dernière, Petkovic a démissionné après sept ans à la tête de l’équipe nationale suisse et les a menés aux huitièmes de finale du Championnat d’Europe avant d’être battu par l’Espagne aux tirs au but.

Petkovic, 57 ans, a signé un contrat de trois ans avec le club français des Girondins de Bordeaux, qui entame sa nouvelle campagne en Ligue 1 ce week-end.

(Écrit par Mark Gleeson à Cape Town ; édité par Christian Radnedge)