L’Espagne et la France sont devenues les dernières équipes à s’assurer des places pour la Coupe du monde féminine 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande après avoir remporté leurs groupes de qualification mardi, tandis que l’Angleterre a fait un pas de géant pour les rejoindre. La Suède a été la première équipe européenne à se qualifier pour la Coupe du monde après son précédent match nul 1-1 à domicile contre l’Irlande, et l’Espagne s’est assurée une place en finale avec le doublé de Jenni Hermoso pour une victoire 2-0 dans le Groupe B contre l’Ecosse.

Delphine Cascarino a marqué le but de la victoire juste après la pause alors que la France battait la Slovénie 1-0 pour s’assurer la première place du Groupe I. Ils ont maintenu leur record de 100 % avec une huitième victoire consécutive. La meilleure équipe de chaque groupe accède automatiquement à la finale, tandis que les équipes qui terminent deuxième accèdent aux séries éliminatoires.

Les Anglaises Lauren Hemp et Georgia Stanway ont chacune marqué deux fois et il y avait un but d’Ella Toone alors que les visiteurs battaient l’Irlande du Nord 5-0 pour se rapprocher de la qualification automatique. Ils ont un total de 24 points en huit matches et remporteront le groupe D avec au moins un match nul contre l’Autriche, deuxième, lors de leur avant-dernier match dans la section en septembre.

Le Danemark a également remporté huit victoires sur huit avec une victoire 2-0 contre l’Azerbaïdjan mais, avec le groupe E contenant également la Russie, suspendue par la FIFA pour l’invasion de l’Ukraine par le pays, une décision n’a pas encore été prise sur la manière de jouer. décider de cette section. La Russie, deuxième, avait ajouté 15 points en six matchs.

READ  Stan Wawrinka de retour, perd en trois sets à Monte-Carlo

(Cette histoire n’a pas été éditée par l’équipe de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)