Ce dimanche, pour leur retour en Ligue 1, l’OGC Nice a dominé le RC Lens (2-1) grâce à un doublé d’Amine Gouiri, ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais.

Depuis plusieurs saisons, le centre de formation du club du Rhône est l’un des meilleurs d’Europe. Presque chaque saison, les nouveaux jeunes font des trous dans la première équipe des Gones. Sous Rudi García, le jeune Maxence Caqueret, par exemple, s’est révélé au grand public lors du parcours de l’OL en Ligue des champions. Des jeunes comme Melvin Bard ou Rayan Cherki, déjà pleinement intégrés dans le groupe professionnel, seront sûrement les prochains Gones à apparaître dans l’équipe typique de Lyon. Mais ce procédé ne fonctionne pas pour tout le monde, car certains Lyonnais sont obligés de quitter le nid pour éclore ailleurs. C’est notamment le cas d’Amine Gouiri, transféré à Nice contre un chèque de 7 millions d’euros lors de cette période de transfert estivale. Très bon chez les jeunes de l’OL, mais il a ralenti sa progression en raison d’un ligament croisé déchiré au genou en 2018 puis bloqué par une compétition offensive, donc l’attaquant de 20 ans a dû s’envoler de Lyon.

Et sa révélation au plus haut niveau n’a pas traîné depuis son premier match de L1 avec l’OGCN ce dimanche, Gouiri a marqué un doublé qui a donné la victoire à l’équipe de Patrick Vieira. Un succès qui ne surprend pas Stéphane Guy, pour qui Lyon est devenu le nouveau centre de formation des Aiglons. «La grande spécialité de Nice est le recyclage des doublures lyonnaises. Loïc Rémy était du passé. Plus récemment, il y avait Alassane Pléa, qui a triomphé à Nice après avoir très peu joué à Lyon. Et maintenant, il y a Gouiri! Les bons recruteurs ont cet œil du côté de l’OL. “, a lancé le journaliste de Chaîne +, qui sait que Myziane Maolida, transférée de l’OL à Nice pour ME 10 en 2018, sera peut-être la prochaine Lyonnaise à triompher côté Allianz Riviera.

READ  Ivan Rakitic quitte le Barça et revient au Sevilla FC!