Flamini rate sa « meute de loups » d’Arsenal
Le milieu de terrain français d'Arsenal Mathieu Flamini (à droite) et le milieu de terrain espagnol Cesc Fabregas après leur match de Premier League contre Everton à l'Emirates Stadium au nord de Londres, en Angleterre, le 4 mai 2008. (Crédit photo rad GLYN KIRK/AFP via Getty Images)
Le milieu de terrain français d’Arsenal Mathieu Flamini (à droite) et le milieu de terrain espagnol Cesc Fabregas après leur match de Premier League contre Everton à l’Emirates Stadium au nord de Londres, en Angleterre, le 4 mai 2008. (Crédit photo rad GLYN KIRK/AFP via Getty Images)
  • Mathieu Flamini manque sa «meute de loups» à quatre à Arsenal, composée de Cesc Fabregas, Alexander Hleb et Tomas Rosicky.
  • L’ancien international français a joué un rôle protecteur au milieu de terrain, sur et en dehors du terrain, pour ses amis proches et ses coéquipiers.
  • Désormais homme d’affaires prospère et directeur général de GF Biochemicals, Flamini chérit toujours ses souvenirs à Arsenal et a même laissé entendre qu’il pourrait faire une offre pour acheter le club à l’avenir.

Mathieu Flamini a passé sept ans avec les Gunners en deux périodes, créant des amitiés durables avec certains de ses coéquipiers.

Pendant son séjour au club, Flamini a noué des liens étroits avec Cesc Fabregas, Alexander Hleb et Tomas Rosicky.

Le quatuor a formé la « meute de loups » tout en veillant les uns sur les autres sur et en dehors du terrain.

Flamini a dit l’athlétique, « Nous étions super proches, à la fois sur et en dehors du terrain. C’était notre meute de loups.”

L’ancien international français a expliqué sa dynamique : “On a pris soin de nous, on a pris soin de nous, on s’est protégé dans un milieu de terrain très technique mais aussi très offensif.” Le rôle de Flamini dans l’équipe était de jouer plus loin, assurant la protection de ses coéquipiers.

Flamini a fait 246 apparitions pour Arsenal, marquant 13 buts et remportant trois sélections pour la France.

Après son premier passage avec les Gunners, il a passé cinq saisons à l’AC Milan de 2008 à 2013, remportant la Serie A en 2010-11. Il s’est souvenu avoir été “impressionné par l’humilité” des joueurs milanais, notamment de Paolo Maldini, lorsqu’il a rejoint le club italien pour la première fois.

Après des passages à Crystal Palace et Getafe, Flamini a pris sa retraite du football à l’âge de 35 ans. Depuis, il a occupé le poste de PDG chez GF Biochimistes, une entreprise axée sur la création d’alternatives durables aux produits à base de pétrole. Malgré son nouveau cheminement de carrière, Flamini chérit toujours ses souvenirs à Arsenal et les amitiés étroites qu’il a nouées pendant son séjour là-bas.

L’ancien milieu de terrain, désormais milliardaire déclaré avec sa société évaluée à 10 milliards de livres sterling, a même fait allusion à la possibilité de faire une offre pour acheter Arsenal à l’avenir, bien qu’il semble que plus soit fait que prévu.

Mais, il ne fait aucun doute que, alors qu’il continue de connaître le succès dans le monde des affaires, le lien de Flamini avec le club reste fort, ses jours de “meute de loups” occupant une place spéciale dans son cœur.