Publié le:

Kingston (Jamaïque) (AFP)

Le cinquième test du siècle de Fawad Alam et la nouvelle centrale de balle de Shaheen Shah Afridi ont conduit le Pakistan au sommet lors d’une troisième journée tronquée du deuxième test frappé par la pluie contre les Antilles à Sabina Park dimanche.

Les 124 invaincus de Fawad ont porté les touristes à 302 pour neuf déclarés lors de ses premières manches avant que Shaheen n’élimine rapidement les deux partants et Faheem Ashraf en a ajouté un autre pour avoir l’équipe locale à 39 pour trois en réponse aux souches.

Bordé par un guichet dans une finition palpitante du premier test sur le même terrain une semaine plus tôt, la quête du Pakistan pour une victoire de nivellement en série a été contrecarrée par les pluies et une couverture de terrain inefficace.

Toute la deuxième journée a été perdue à cause des pluies et d’un jardin détrempé, tandis que le jeu n’a commencé correctement le troisième jour qu’en début d’après-midi, car une zone humide à l’extrémité sud du terrain, en ligne avec les courses de melons, était un problème. . source de préoccupation pour les Antilles.

Les premières tentatives pour lancer le jeu le matin après un autre retard de 90 minutes ont abouti à seulement huit livraisons avant que les plaintes de Jason Holder, soutenu par ses copains de bowling et le capitaine Kraigg Brathwaite, ne soient finalement traitées par les responsables du parti qui ont participé à de longues discussions. délibération avant de suspendre le jeu.

READ  Lille: l'OM va bien, le résumé du match

Lorsque le match a finalement commencé dans la chaleur de l’après-midi, le Pakistan, qui a repris de la position du jour au lendemain de 212 pour quatre, dépendait presque entièrement de Fawad pour les amener à la marque des 300 points.

Deux guichets pour Jayden Seales et deux sur deux balles pour Holder ont gardé les touristes sous contrôle.

Cependant, Fawad, qui a repris ses manches à 76 ans après s’être retiré de l’épuisement dû à la chaleur et de graves crampes le jour de l’ouverture, ne se serait pas vu refuser un quart de siècle d’essais en 12 manches.

Une entrée qui a renforcé la valeur de son retour sur la scène internationale après avoir été ignoré pendant 11 ans après ses débuts sous les couleurs du Pakistan en 2009.

– ‘Motivé par papa’ –

De retour au bercail lors de la chute du guichet de Faheem, puis en regardant Mohammad Rizwan et Nauman Ali partir en succession rapide, le gaucher de 35 ans est resté concentré et a atteint le jalon chéri avec un double pull de Kyle Mayers.

Malgré la déception d’avoir contribué à la course d’Hasan Ali, ses 124 invaincus, s’étalant sur plus de six heures au cours desquelles il a fait face à 213 livraisons et caressé 17 quatre, a été un effort remarquable.

« C’était très difficile et ce que Babar (Azam) et moi avons fait le premier jour était très important », a déclaré Fawad à la fin de la journée en réfléchissant à ses efforts et à ceux de l’équipe.

« Vous êtes toujours fier lorsque vous marquez un siècle pour votre pays, alors je suis très heureux en ce moment. Mon père a toujours été ma motivation. Il m’a dit de continuer à essayer et mon heure viendra et maintenant il l’a fait et je suis essayer de le faire ». fais de ton mieux. « 

READ  Vaccin Covid de Pfizer: «Je n'ai jamais vu autant d'effets secondaires», s'inquiète Eric Caumes

Kemar Roach et Seales ont mené l’effort de bowling des Antilles avec trois guichets chacun.

Shaheen a ensuite profité de son opportunité avec le nouveau ballon en éliminant Kieran Powell et Brathwaite lors d’overs successifs.

Lorsque Faheem a libéré Roston Chase, il a fait venir le veilleur de nuit Alzarri Joseph, qui s’est accroché à Nkrumah Bonner pour mener le combat pour les Antilles jusqu’au quatrième jour.

Les Antilles mènent la série après avoir remporté le premier test par un guichet au même endroit une semaine plus tôt.