(Reuters) – Les introductions en bourse d’entreprises via des sociétés dites de chèques en blanc, ou SPAC, ont pris d’assaut les marchés américains l’année dernière, mais l’Europe a mis du temps à adopter la voie de la cotation et des offres publiques initiales (les introductions en bourse traditionnelles continuent de dominer.

Les SPAC européens ont levé 6,6 milliards de dollars jusqu’à présent cette année, selon les données de Refinitiv. Bien que cela représente une augmentation de seulement 500 millions de dollars en 2020, cela ne représente encore qu’environ 5% de la valeur des offres SPAC fabriquées aux États-Unis en 2021.

Voici quelques-unes des offres SPAC européennes les plus importantes cette année :

Pégase Europe

Levé 500 millions d’euros (586 millions de dollars)

Lancé par l’homme le plus riche de France, Bernard Arnault, et l’ancien PDG d’UniCredit Jean Pierre Mustier

Coté à Amsterdam le 29 avril

Vise à acheter une société de services financiers.

EFIC1

Levé de 415 millions d’euros

Lancé par l’ancien PDG de Commerzbank, Martin Blessing

Il a fait ses débuts à Amsterdam le 26 mars

Vise à acquérir une société de services financiers

CROISSANCE EUROPÉENNE DE L’HÉDOSOPHIE

400 millions d’euros levés

Lancé par l’investisseur technologique britannique Ian Osborne

Coté à Amsterdam le 14 mai

Vise à acheter une entreprise technologique en Europe

468 SPAC

300 millions d’euros levés

Lancé par le fondateur allemand du fonds spéculatif Alexander Kudlich

Coté à Francfort le 30 avril

Il va fusionner avec la société de divertissement pour enfants Boxine pour environ un milliard d’euros

READ  L'Amérique ressemble plus à l'Europe tout le temps

SOCIETE D’ACQUISITION ACCOR

300 millions d’euros levés

Lancé par Accor, le plus grand groupe hôtelier d’Europe

Coté à Paris le 1er juin

Il se concentre sur des acquisitions dans les secteurs des loisirs, de l’art de vivre et de l’alimentation.

LAC ÉTOILES

Lancé par l’investisseur technologique allemand Klaus Hommels

Levé 275 millions d’euros lors de son introduction en bourse

Coté à Francfort le 22 février

Elle a fusionné avec la startup allemande de technologie du voyage HomeToGo, qui est devenue publique à la Bourse de Francfort le 22 septembre.

I2PO

Lancé par le milliardaire français François Pinault et le banquier Matthieu Pigasse

275 millions d’euros levés

Coté à Paris le 20 juillet

Son objectif est d’acquérir une société opérant dans les secteurs du divertissement ou des loisirs.

INVESTISSEMENTS ESG ESG

250 millions d’euros levés

Lancé par la société d’investissement familiale néerlandaise Infestos

Publié à Amsterdam le 12 février

Vise à acquérir une société européenne tournée vers le développement durable

TRANSITION

215 millions d’euros levés

Lancé par l’homme d’affaires français Xavier Caitucoli et l’ancien banquier d’affaires Erik Maris

Coté à Paris le 22 juin

Son objectif est d’acquérir une ou plusieurs entreprises reconnues dans le secteur de la transition énergétique et basées en Europe

DEE TECH

Levé 165 millions d’euros

Lancé par les entrepreneurs français Marc Menase, Michael Benabou et Charles-Hubert de Chaudenay

Coté à Paris le 25 juin

Vise à acquérir une entreprise technologique

(1 $ = 0,8536 euros)

(Reportage par Anait Miridzhanian ; Reportage supplémentaire par Pawel Goraj ; Montage par David Clarke)

READ  Le gouvernement veut créer des règles pour les acquisitions étrangères