Les aventures 16 bits originales de Sonic the Hedgehog sont considérées comme faisant partie des meilleurs jeux de l’histoire de Sonic et, pour mon argent, parmi les meilleurs jeux jamais créés. Depuis leur apparition d’origine, ils ont été réédités à plusieurs reprises, le plus souvent à peine plus que des émulateurs associés à des ROM d’origine. Cependant, Sonic Origins est différent : une suite entièrement reconstruite des jeux 16 bits originaux utilisant le moteur rétro, la même technologie qui a propulsé le brillant Sonic Mania. Cette version inclut même Sonic 3 et Knuckles, une rareté dont l’inclusion en fait l’une des versions Sonic les plus excitantes depuis longtemps. Sonic Origins a donc beaucoup à faire, mais il y a toujours la possibilité de problèmes, et malheureusement, Origins en a quelques-uns.

Sonic Origins me rappelle Sonic Jam pour la Sega Saturn – la première collection complète qui amène chaque jeu Mega Drive original sur une nouvelle plate-forme, avec une vaste sélection de fonctionnalités bonus, notamment des vidéos, de la musique et des illustrations. Il s’agit donc en fait de Sonic Jam 2 : tous les jeux 16 bits, plus Sonic CD, entourés d’un large éventail de bonus et de modes de jeu alternatifs conçus pour développer la formule.

Pour explorer ce matériel, parcourez six îles : quatre représentent les jeux clés du pack, tandis que les autres offrent des fonctionnalités supplémentaires, notamment une galerie de films, des illustrations et un juke-box complet. L’ensemble du front-end a été construit à l’aide du moteur propriétaire Hedgehog de Sonic Team, le même moteur qui alimente bon nombre de leurs jeux, y compris Sonic Forces et Sonic Generations. Lorsque vous lancez l’un des jeux, les jeux alimentés par Retro Engine s’affichent sous forme de surface dans l’interface utilisateur du jeu. C’est une approche que nous avons vue dans de nombreuses autres collections rétro, mais dans ce cas, il y a des inconvénients.


Notre revue technique de Sonic Origins est présentée ici sous forme de vidéo.

La première et la plus grande préoccupation est que les jeux sont rendus à l’écran avec un filtre bilinéaire, ce qui donne des bords de pixels lisses. Sonic Mania propose quatre options d’affichage pour résoudre ce problème, y compris quelques filtres CRT et une option de mise à l’échelle nette, mais ces options ne sont pas disponibles dans Origins, et la réduction de la clarté est significative. Là c’est une option intitulée « anti-aliasing », mais cela dégrade davantage la qualité de l’image et se traduit par une présentation inacceptablement floue.

READ  Aléatoire : un mari jaloux vend la collection Harvest Moon de sa femme pour l'empêcher "d'épouser des hommes virtuels"

L’autre gros inconvénient du front-end est présenté dans la version Switch. Ici, vous n’obtenez qu’une présentation à 30 ips et une qualité d’image floue, loin du 4K 60 ips sur PS5 ou Series X. Cela réduit la fluidité globale de la navigation dans les menus sur Switch ; tout semble lent et flou. Certaines des belles vidéos animées incluses ici ont également été mises à l’échelle de manière incorrecte sur le Switch, ce qui est dommage.


Sonic Origins n’a pas d’option de mise à l’échelle précise, contrairement à Sonic Mania.

sonic origins vs sonic mania (anticrénelage)
Le paramètre de lissage ne semble pas approprié pour ce jeu.

Il y a aussi d’autres problèmes. Des fautes de frappe apparaissent dans la liste de musique, les noms de pistes sont incorrects et les niveaux de volume généraux sont trop bas ; cependant, les clips vidéo de Sonic CD sont nettement plus puissants que tout le reste du jeu. Sonic CD enterre également des options, comme la sélection de la bande son, dans son propre menu qui semble avoir été piraté depuis la sortie originale du jeu en 2011, et semble donc incohérent. Ainsi, bien que l’interface utilisateur soit attrayante, il existe des bogues flagrants qui auraient dû être corrigés pour la publication. La seule bonne nouvelle est que si vous jouez sur PC, la communauté de modding a déjà résolu le plus gros problème, en restaurant les options d’affichage de Sonic Mania. Nous ne pouvons qu’espérer que Sonic Team écoute ces commentaires et corrige les problèmes dans un futur patch pour les versions console.

Heureusement, les jeux eux-mêmes sont le tableau principal et sont généralement produits à un niveau élevé en utilisant le moteur rétro. Les rapports d’aspect natifs 16: 9 sont pris en charge, avec des FOV plus élevés et des rencontres de boss modifiées pour correspondre, et la limitation, un problème récurrent sur le matériel d’origine, est éliminée. Au lieu de cela, Sonic rend à 60 ips stables. Les étapes spéciales et bonus semblent également plus fluides, les anneaux dispersés sont estompés à l’aide du mélange alpha et la bande-son des deux premiers jeux a été remasterisée avec un son plus propre. Il y a aussi du nouveau contenu : Hidden Palace Zone dans Mystic Cave Zone de Sonic 2 est désormais une véritable étape bonus qui reproduit l’apparence du niveau précédemment inachevé.

Alors que les jeux précédents sont excellents, Sonic 3 et Knuckles sont le grand ajout à ce pack car il a Non précédemment reçu une conversion Retro Engine. En surface, c’est un port robuste avec de nombreuses nouvelles fonctionnalités, et plus vous le regardez, plus vous remarquez de petites mises à jour qui rendent le jeu plus beau que jamais, des effets d’eau mis à jour à l’écran aux images d’animation supplémentaires. pour les bagues bonus. Les objets qui reposent sur la rotation, tels que les vignes et les tyroliennes, ont été mis à jour avec une véritable rotation par pixel, permettant un mouvement plus fluide, tandis que les étapes spéciales de la sphère bleue ont été mises à jour pour correspondre à Sonic Mania avec une animation beaucoup plus fluide. Il y a beaucoup d’autres ajustements et changements mineurs tout au long, ce qui donne l’impression qu’il est soigneusement organisé malgré quelques problèmes que nous aborderons sous peu.

READ  Nintendo attendait le 10e anniversaire de la Wii U avant de fermer l'eShop, selon un rapport • Eurogamer.net

mode classique d'origine sonique
Le mode classique vous offre un format d’image 4:3 et l’ancien système de vie.

mode miroir d'origine sonore
Le mode miroir est une façon amusante de redécouvrir des scénarios familiers.

L’un des changements les plus importants concerne la musique. Une bonne partie de la bande originale de Sonic 3 a apparemment été créée grâce à la collaboration entre Michael Jackson et Brad Buxer, mais cela a créé des problèmes qui ont empêché la réédition de Sonic 3 pendant des années. La solution à ce problème pour la nouvelle version est de remplacer ces pistes par de la musique trouvée pour la première fois dans une version prototype de Sonic 3. Ces pistes ont ensuite été utilisées dans le port PC de Sonic 3 et Knuckles, où elles ont été réorganisées en pistes MIDI. . , et ont maintenant été recréés pour Sonic Origins. J’ai l’impression que les nouveaux correctifs sont en retrait par rapport à ce qui figurait dans la version prototype de Sonic 3, mais ils sont toujours utiles. Cependant, la musique présentée dans Sonic 3 et Knuckles est étouffée par rapport aux pistes remasterisées incluses dans les conversions Retro Engine de Sonic 1 et 2, ce qui est décevant.

Au-delà de l’audio, cependant, tous ces ports ont reçu des fonctionnalités de jeu supplémentaires : le mouvement drop dash de Sonic Mania fait la différence, bien que sa mise en œuvre ne soit pas tout à fait à la hauteur, et il existe également des modes mission, combo et miroir disponibles. Il y a aussi d’autres ajustements mineurs au jeu, mais rien d’aussi important que les modes faciles et normaux mis en œuvre dans Sonic Jam sur le Sega Saturn, où des choses comme les pointes et les ennemis ont été modifiées. Il y a aussi un mode classique, où vous obtenez un rapport d’aspect fixe de 4:3 et l’ancien système de vie, mais vous ne pouvez pas avoir l’un sans l’autre.

READ  Les titres Game Boy et Game Boy Color arrivent sur Nintendo Switch Online • Eurogamer.net

Donc, à ce stade, mis à part le filtrage bilinéaire, les choses semblent plutôt bonnes, mais malheureusement, Origins a quelques bugs. La plupart ne sont pas révolutionnaires, mais leur nombre affecte l’expérience globale. Par exemple, dans Sonic 2, Tails reste bloqué en parcourant le niveau, et vous entendez son effet sonore de saut se répéter sans fin, devenant une énorme source d’agacement. Dans Sonic 3, l’arrivée du mid-boss de la troisième étape fait tomber des débris de l’écran, ce qui continue jusqu’à ce que vous mouriez ou que vous entriez dans une étape spéciale au lieu de s’arrêter lorsque le boss est vaincu. Plus tard, dans la zone du jardin de marbre, il est possible de s’échapper de la chambre et de mourir. Je pourrais continuer, mais le fait est que ce jeu n’a pas l’ajustement et la finition que nous avons vus dans d’autres projets alimentés par Retro Engine.


capture d'écran des origines sonores - mort
Dans la zone de jardin de marbre de Sonic 3, il est possible de battre le niveau et de mourir, un bug vraiment étrange.

Où cela nous mène-t-il ? D’une part, les problèmes et les problèmes de présentation sont frustrants – il se sent non poli d’une manière qu’il est difficile d’ignorer complètement. Cependant, il s’agit toujours de ports Retro Engine complets de jeux Sonic classiques, ce qui en fait l’une des rééditions les plus intéressantes à ce jour. Personnellement, je n’ai aucune utilité pour l’émulation sur celui-ci, car j’opterai toujours pour les versions de cartouche d’origine, mais le rapport d’aspect plus large, les étapes spéciales améliorées et le contenu supplémentaire font passer un bon moment, sans parler du très faible décalage d’entrée .

Si Sonic Team peut résoudre ces problèmes, Origins serait facile à recommander, mais avec ses défauts et son prix élevé, c’est difficile à vendre. Vraiment, on dirait que Sega doit ralentir un peu : les trois dernières rééditions rétro sont livrées avec des problèmes qui auraient dû être corrigés avant la sortie. Ils risquent d’épuiser leurs clients avec des produits comme celui-ci et j’espère qu’ils commenceront à s’en rendre compte avant qu’il ne soit trop tard. Sonic Origins a peut-être été la meilleure compilation à ce jour, mais dans l’état actuel des choses, il reste encore du travail à faire.