Cet aspirateur n’est autre qu’un VB100 auquel on ajoute la brosse de lavage SP600 du VK200. En fait, nous sommes arrivés à la même conclusion: les matières plastiques sont de bonne qualité et inspirent confiance. Les pièces mécaniques tournent et glissent en douceur et sans jeu.

Avec une telle architecture, on comprend vite que Kobold ne veut pas rivaliser avec Dyson, qui a inauguré l’aspirateur balai en bâton. Dans cet appareil, le moteur et le système de filtration ne sont pas placés près de la main de l’utilisateur, mais plutôt près du sol. Cette configuration n’est pas forcément idéale lorsqu’il est nécessaire de soulever l’appareil pour effectuer une aspiration élevée. A ce titre, précision que ce Kobold est livré avec un petit bout à attacher au bout du corps de l’appareil, mais même sans ce petit accessoire, nous sommes face à une belle bête de 2,3 kg. Son poids passe alors à 3,3 kg lorsqu’il est équipé de la brosse d’aspiration classique et à 5,9 kg lorsque la brosse de lavage est ajoutée.

Le VB100 n'est pas conçu pour le vide poussé.

Le VB100 n’est pas conçu pour le vide poussé.

En mode vide au sol, le Kobold VB100 est assez agile. La tête s’avère assez souple et même les virages les plus serrés ne la mettent pas en difficulté. Mais lors de l’utilisation de cet appareil comme laveuse de sol, la manipulation en souffre. Si la brosse motorisée tire légèrement l’utilisateur, l’inertie du poids de l’aspirateur complique le balancement, ce qui peut être fastidieux pour les moins robustes lors d’une longue séance de nettoyage.

La prise en main est assez innée: on démarre l’appareil en appuyant sur le bouton vert, puis on module la puissance d’aspiration grâce au petit bouton gris métallisé; les diodes indiquent le niveau choisi. De plus, les deux brosses motorisées peuvent également être personnalisées. La vitesse de rotation de la brosse d’aspiration est modulée par une pédale installée sur la tête et le niveau d’humidification du sol est réglé sur trois niveaux de la brosse de lavage au même endroit.

Les voyants à l’avant fournissent diverses informations sur l’appareil. En vert, ils indiquent le niveau de batterie restant. Lorsqu’ils sont jaunes, il est temps de changer le sac et lorsqu’ils sont rouges, il faut le renvoyer rapidement au service après-vente. Il est à noter au passage que cet aspirateur est garanti 5 ans par son fabricant.

Les diodes sont vertes, tout va bien.

Les diodes sont vertes, tout va bien.

Pour le rangement, on apprécie que l’aspirateur soit seul en position de stationnement, qu’il soit équipé de la brosse d’aspiration ou de la brosse de lavage.

Attardons-nous précisément sur ce pinceau. Le SP600 est équipé de deux sorties d’aspiration: une pour l’avant et une pour l’arrière. Au centre, une lingette en microfibre qui frotte le sol très rapidement (1350 tr / min). Quatre lingettes sont fournies avec la brosse DuoSpeed, chacune adaptée à un type de revêtement: carrelage, parquet, béton ciré. Ils sont facilement insérés en retirant simplement le porte-lingette et en appuyant sur la pédale verte avec votre pied.

C’est dans cette brosse que se trouve le réservoir d’eau, qui doit être rempli selon les doses indiquées dans la notice d’utilisation. Remarque importante: seul le détergent Kobold fourni avec l’appareil peut être utilisé. Le remplacer par un produit grand public risque d’endommager le moteur imbriqué dans la brosse et d’annuler la garantie de cet aspirateur.

Cette brosse a plusieurs trous répartis uniformément pour répartir uniformément l’eau sur la lingette. Trois presses permettent une humidification plus ou moins intense, selon le niveau de saleté et le type de sol.

Kobold équipe son aspirateur d’un sac. Il faut reconnaître que ce système est très hygiénique, bien plus que la grande majorité des solutions de drainage pour collecteurs que nous avons rencontrées jusqu’à présent, puisqu’il suffit de retirer le sac de 0,8 l et de le jeter. . On apprécie que Kobold ait baissé le prix de ses sacs, maintenant il facture 15 € pour 5 (ou 3 € l’unité).

La coque du sac est située à l'arrière du VB100.

La coque du sac est située à l’arrière du VB100.

À titre de comparaison, un collecteur de vide sans sac atteint 0,6 litre et il ne faut que 3 séances de nettoyage pour le remplir. Aussi, les sacs proposés par le fabricant ne sont pas vraiment Écologique. En fait, ils sont constitués d’au moins quatre matériaux différents (le tissu du sac lui-même, deux types de caoutchouc pour le clapet anti-retour et pour le joint et enfin du plastique dur pour le support), ce qui risque d’être un vrai défi pour le recyclage, sans compter, bien sûr, les matériaux qui y sont stockés.

La brosse d’aspiration peut être démontée pour enlever les poils ou les poils qui pourraient s’y emmêler. Cependant, l’opération est un peu compliquée car les capots qui retiennent les brosses sont difficiles à retirer et il faut procéder en deux étapes.

L’entretien de la brosse de lavage n’est pas un problème. La lingette se retire facilement de sa base. Chaque chiffon est lavable en machine à 60 ° C et peut supporter jusqu’à 300 lavages.

La partie lavage est presque irréprochable. Tout d’abord, il faut noter que la brosse SP600 humidifie suffisamment le sol, sans l’immerger, même lorsqu’il est placé au niveau d’humidité maximum.

Nous avons teint le sol de notre laboratoire avec quatre types de taches: huile, boisson sucrée, rouge à lèvres, charbon de bois mélangé à de l’eau (pour simuler la suie, une tache noire, grasse et collante). Après un premier aller-retour, la machine à laver Kobold n’a enlevé que les taches de boissons sucrées. Deux va-et-vient (soit 4 passes) ont radicalement effacé le charbon de bois dilué et la graisse, alors qu’il fallait au moins 6 passes pour éliminer la trace de rouge à lèvres (extrêmement difficile à nettoyer).

Cet aspirateur Kobold s’est avéré beaucoup plus efficace que le Onde croisée de Bissell, qui offre une moins bonne performance de lavage en humidifiant beaucoup plus le sol.

Cet aspirateur multifonction sans fil est alimenté par une batterie amovible qui peut être facilement retirée de son emplacement. Il peut être connecté directement au transformateur pour avoir une seconde source d’énergie et ainsi doubler l’autonomie de l’appareil. 100 € sont nécessaires pour acheter une seule batterie.

Vous devez retirer le sac poubelle pour accéder à la batterie.

Vous devez retirer le sac poubelle pour accéder à la batterie.

Avec sa brosse d’aspiration, le Kobold aspire pendant 68 minutes à puissance minimale, ce qui en fait l’un des aspirateurs balais les plus durables de notre comparaison. À pleine puissance, il atteint 13 min 30 s.

La brosse de lavage consomme plus d’énergie car elle vide la batterie après 53 min à puissance minimale, 30 min à puissance moyenne et 12 min à puissance maximale.

Ces très bonnes caractéristiques sont également renforcées par un temps de recharge très raisonnable. Il faut moins de deux heures (exactement 1 h 56 min) pour que la batterie se recharge à 100%.

Points forts

  • Excellentes performances d’aspiration.

  • Système de sacs jetables hygiéniques.

  • Filtration parfaite.

  • Longue durée.

  • Efficacité de lavage.

Points faibles

  • Système de sac jetable pas très économique et pas très écologique.

  • Détergent Kobold obligatoire.

  • Appareil assez lourd avec la brosse de lavage.

conclusion

5 étoiles pour LesNumériques.com

Polyvalent, complet et efficace, l’aspirateur multifonction Kobold est certainement et se positionne comme le meilleur appareil de sa catégorie dans notre comparaison. L’heureux mariage de Aspirateur VB100 et la brosse de lavage VK200 réchauffe le cœur. Ensemble, ils font un travail extraordinaire sur toutes les surfaces, à la fois lors de l’aspiration et du brossage. Mais comme dans tous les syndicats, il faut apprendre à faire face aux petits désordres de la vie quotidienne, parmi lesquels ressortent un dispositif un peu lourd et une inertie à maîtriser.

Notes secondaires

  • Facilité d’emploi

  • Entretien

  • Aspiration

  • Lavé

  • Autonomie

  • Bruit

READ  L'Europe accueille Biden, mais ne l'attendra pas