Un homme membre de la formation criminelle nazie SS Galizien a été honoré lors d’un événement au parlement canadien en présence du président Zelensky. Przemyslaw Czarnek, un ministre polonais, a réagi aux événements en prenant des mesures pour une éventuelle extradition de cet homme vers la Pologne. Dans une lettre adressée au président de l’Institut de la mémoire nationale IPN, le ministre demande de vérifier si Yaroslav Hunka est recherché pour des crimes contre le peuple polonais et les Polonais d’origine juive. Les caractéristiques de ces crimes fourniraient des bases solides pour demander son extradition du Canada.

Un membre de la formation criminelle nazie SS Galizien a été récemment honoré lors d’un événement au parlement canadien, suscitant l’indignation et la colère de nombreux responsables politiques et citoyens. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, était présent lors de cette cérémonie controversée.

L’individu en question, Yaroslav Hunka, est un ancien membre de la SS Galizien, une division de la Waffen-SS composée principalement de volontaires ukrainiens et polonais pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette unité est connue pour son implication dans de nombreux crimes de guerre et atrocités commis contre les populations civiles.

Face à cette situation, le ministre polonais Przemyslaw Czarnek a immédiatement réagi en prenant des mesures pour une éventuelle extradition de Yaroslav Hunka vers la Pologne. Dans une lettre adressée au président de l’Institut de la mémoire nationale IPN, le ministre demande de vérifier si cet homme est recherché pour des crimes contre le peuple polonais et les Polonais d’origine juive.

La vérification de la possible implication de Yaroslav Hunka dans ces crimes permettrait de fournir des bases solides pour demander son extradition du Canada. Les autorités polonaises sont déterminées à faire en sorte que justice soit rendue et que les criminels de guerre nazis ne puissent échapper à la responsabilité de leurs actes.

READ  Cosmo Sonic - Le Hamas appelle à un «cesser-le-feu complet» avec Israël - Le Temps

Cette affaire soulève également des questions sur les mesures de lutte contre l’impunité envers les criminels de guerre nazis. Il est essentiel que la communauté internationale collabore pour traquer ces individus et les traduire en justice, afin de garantir que de tels crimes ne soient pas oubliés ni pardonnés.

La cérémonie controversée au parlement canadien a suscité une onde de choc dans les communautés juive et polonaise, qui réclament des réponses et des mesures fortes pour empêcher de tels événements de se reproduire. Il est crucial de prendre des mesures vigoureuses pour s’assurer que l’histoire ne soit pas réécrite et que les victimes de l’Holocauste et des crimes nazis soient respectées et commémorées dignement.

Les autorités canadiennes sont également appelées à se prononcer sur cette affaire et à prendre des mesures appropriées pour garantir que de tels actes de glorification de criminels de guerre ne se reproduisent plus sur leur sol.

En conclusion, cette affaire soulève de nombreuses questions sur la mémoire collective, la justice et l’importance de ne pas oublier les crimes du passé. Przemyslaw Czarnek, ministre polonais, a pris des mesures pour obtenir l’éventuelle extradition de Yaroslav Hunka, ancien membre de la SS Galizien, vers la Pologne, afin qu’il puisse répondre de ses actes devant la justice. La lutte contre l’impunité envers les criminels de guerre nazis demeure une priorité pour assurer que de tels crimes horribles ne se répètent pas.