Eugénie Le Sommer (attaquante et capitaine de l’équipe de France, après le nul 0-0 en Autriche): «Nous sommes venus ici pour gagner, nous n’avons pas pu le faire. C’était un but, donc on est déçu de ne pas récupérer les trois points, même s’il s’agit d’un match nul, et que ce n’est pas un mauvais résultat en soi. C’est normal, nous sommes l’équipe de France, il faut faire mieux. Les Autrichiens ont passé toute la seconde mi-temps à défendre, on a poussé, mais c’est quand même une équipe qui est bien préparée physiquement, tactiquement, c’est encore difficile à manœuvrer. Nous avions de bonnes chances, mais je pense que nous aurions pu en avoir un peu plus. C’est la partie la plus difficile dans le football d’avoir à attaquer contre une défense renforcée, encore plus contre une bonne équipe. L’Autriche fait partie des bonnes nations européennes, elles ont tout donné pour accrocher l’équipe de France, bravo, nous serons prêts pour le match retour.

(Au retour de Wendie Renard dans le onze) Wendie apporte toute son expérience, pour moi elle est la prisonnière de la défense, je ne dis pas cela car elle est ma partenaire dans le club. Elle est l’une des meilleures défenseurs du monde, ce n’est pas pour rien. C’est une super joueuse, elle l’a encore montré ce soir, elle est belle, on a besoin de Wendie, c’est sûr.