Une campagne de prospection dans le sous-sol de La Côte a démarré en Suisse, comme l’a rapporté plus tôt cet été vue. D’une durée de trois semaines, l’étude vise à mesurer avec précision le potentiel des ressources géothermiques dans une trentaine de communes des arrondissements de Morges et Nyon, deux communes du Lec Leman entre Genève et Lausanne, en Suisse.

Dans le cadre de ce projet baptisé « EnergeÔ La Côte », des mesures géophysiques seront réalisées à l’aide de trois camions vibrateurs. La campagne de prospection sera réalisée de nuit pour éviter au maximum les « ondes parasites » qui pourraient survenir dans la journée, a annoncé EnergeÔ ce vendredi dans un communiqué.

Les vibrations provoquées par ces trois camions s’apparentent au bruit généré par le passage d’un véhicule militaire ou d’un engin agricole lourd. L’inconfort causé sera perceptible pendant environ 30 secondes. La population a été sensibilisée.

La campagne, qui se déroulera dans la semaine, se divise en deux parcours : une ligne de 11 km qui relie Bière à Montricher et une seconde, longue de 27 km, de Nyon à la région Aubonne/Etoy. Le tracé inclura également Vinzel, afin de croiser les données de surface avec celles qui seront obtenues grâce au forage prévu pour l’été 2022 dans cette localité.

L’exploitation des réservoirs chaufferait de nombreuses résidences et commerces de la région de La Côte, selon le communiqué. Les premières estimations devraient être disponibles à la fin de la campagne. Les résultats définitifs seront connus au premier trimestre 2022.

Réduction des émissions de CO 2 dans la région

READ  Alors que la mesure du « passe-santé » de la France devrait s'étendre, des erreurs et des questions subsistent

Si les conclusions sont positives, des projets de forage géothermique de moyenne profondeur (de 1 000 à 2 000 mètres) seront lancés. À terme, ils contribueront à la réduction significative des émissions de CO 2 dans la région.

L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a décidé d’accorder au projet une contribution de 60% des coûts éligibles, soit près de 3,4 millions de francs. Pour les experts de la Confédération, la campagne améliorera considérablement les chances de localiser plusieurs réservoirs géothermiques.

La base de cette contribution est la loi CO 2 . Depuis 2018, elle permet de soutenir l’utilisation directe de la géothermie pour la production de chaleur, afin de contribuer à réduire les émissions de CO 2 dans le secteur du bâtiment.

Droit exclusif à la société

Suite à la procédure d’enquête sans opposition, cette campagne de prospection peut être déclenchée par l’obtention, le 15 juin, d’un « permis d’exploration de surface » ainsi que d’une autorisation. de méthodes spéciales délivrées par la Direction vaudoise de l’environnement et de la sécurité (DES).

Conformément à la loi cantonale sur les ressources naturelles du sous-sol, ce permis confère un droit exclusif à EnergeÔ SA. Il couvre une zone d’enquête couvrant principalement l’arrondissement de Nyon et la partie sud-ouest de l’arrondissement de Morges, pour une superficie totale de ? 414 km2.

El proyecto EnergeÔ La Côte reúne a varios socios: la Société Électrique des Forces de l’Aubonne (SEFA), la Compañía de Electricidad Intercomunal de La Côte (SEIC), los Servicios Industriales de la Ciudad de Nyon (SIN), así como Romande Énergie.

La source: vue

READ  Tour de France 2021 : aperçu de l'étape 14, plan du parcours, pronostic et heure de départ d'une journée parfaite pour l'escapade