Engie et Neoen travaillent ensemble pour construire le parc solaire 1GW Horizeo en France, qui comprendra également des batteries de stockage et fournira une unité de production d’hydrogène vert et un data center.

Horizeo, qui sera implanté sur 1000 hectares à Saucats en Gironde de Nouvelle-Aquitaine, produira de l’électricité sans aucune subvention, ont indiqué les partenaires.

Ils ont ajouté que le projet vise à démontrer que l’énergie solaire est suffisamment mature, fiable et compétitive pour assurer l’approvisionnement direct en électricité des entreprises industrielles.

La Directrice Exécutive Adjointe d’Engie en charge des Renouvelables, Gwenaelle Avice-Huet, a déclaré: «Le projet Horizeo est sans précédent et innove dans sa capacité à produire des énergies renouvelables et va beaucoup plus loin en combinant, dans un même site, le technologies du futur.

«C’est aussi un projet ambitieux dans son modèle économique, dans lequel l’énergie produite sera valorisée au travers de contrats de vente d’électricité en accord avec les entreprises, en dehors des procédures d’appel d’offres de l’Etat et des subventions associées.

«C’est une vraie rupture avec le modèle économique actuel des énergies renouvelables en France.

«Nous nous engageons également à réaliser un projet exemplaire en termes d’orientation environnementale et sociale.

“Le prochain débat public nous permettra notamment d’enrichir et d’alimenter toutes les composantes du projet.”

Paul-François Croisille, Directeur Général de Neoen, a déclaré: «Horizeo est un projet d’envergure qui vise à démontrer qu’il est possible d’accélérer la transition énergétique en France en proposant directement des énergies renouvelables compétitives aux entreprises.

«Ce projet est conçu comme une véritable plateforme énergétique bas carbone qui associe une énergie solaire mature à des innovations technologiques ambitieuses, comme les batteries de stockage d’électricité.

READ  La SNCF suspendra le TGV entre Lille et Paris, Xavier Bertrand et Martine Aubry s'y opposent

«Notre priorité est d’intégrer ce projet dans les réalités du territoire d’un point de vue écologique, social et économique.

“Conformément à l’ampleur inédite du projet, le débat public permettra à tous les acteurs locaux et au grand public de s’impliquer le plus largement possible pour développer leur plein potentiel au profit du territoire.”