ROME: Les musulmans d’Italie célébreront leur deuxième Eid Al-Fitr au milieu de la pandémie de coronavirus avec des rassemblements plus petits que d’habitude à travers le pays.

Les dirigeants de la communauté musulmane du pays ont appelé au strict respect des mesures de lutte contre la propagation du COVID-19.

Comme l’année dernière, le rassemblement traditionnel n’aura pas lieu dans le parc Parco Dora à Turin. Au lieu de cela, neuf points de rencontre pour la prière ont été désignés dans toute la ville.

Des doubles équipes ont été mises en place pour la prière afin d’éviter d’avoir trop de monde en même temps.

Les mosquées Taiba et Rayan limitent leur capacité et tous les fidèles doivent apporter leur propre tapis et porter des masques. La mosquée Omar a demandé aux fidèles de se rassembler dans le parc Valentino.

Les places, les centres sportifs en plein air et les terrains de football seront également utilisés pour la prière marquant la fin du Ramadan.

La Grande Mosquée de Rome a un assez grand espace extérieur, donc des prières y auront lieu. Des cérémonies en plein air seront organisées sur différentes places de la capitale italienne.

Le Centre islamique de la Via Monzani à Marghera, Venise, n’aura pas la place traditionnelle du parc San Giuliano, où des milliers de personnes se réunissaient chaque année. Au lieu de cela, de petites réunions seront organisées sur certaines places.

«C’est toujours mieux que l’an dernier. Cette année, nous pouvons au moins nous réunir en groupes et prier », a déclaré à Arab News l’imam Sadmir Aliovski, qui a coordonné l’aide alimentaire pour les chômeurs et les nécessiteux à Venise pendant le Ramadan.

READ  Google et Facebook s'exposent à une amende de 235 millions de dollars en France pour traçage des cookies

Une cérémonie publique est prévue dans la ville de Montebelluna où les musulmans se réuniront à 7 heures du matin dans le gymnase de Caonada avec l’imam Mourchid Sallahdine.

Le Centre Culturel Islamique de Villorba a programmé la prière collective à 7h30 sur le parking devant le centre sportif couvert de Palaverde.

Les archevêques catholiques ont adressé des vœux pour l’Aïd Al-Fitr aux communautés musulmanes. « Nous espérons qu’en dépit des difficultés, le dialogue, les rencontres et la compréhension mutuelle entre chrétiens et musulmans pourront trouver la bonne impulsion », a déclaré l’archevêque de Turin, Mgr Cesare Nosiglia.

Il a exprimé l’espoir que les lieux de culte musulmans pourront bientôt accueillir à nouveau leurs fidèles.

L’archevêque de Milan, Mario Delpini, a déclaré: «Nous continuons à travailler ensemble à la construction de relations pacifiques, fraternelles et harmonieuses, et qu’en ce moment difficile, nous trouvons tous l’énergie spirituelle pour pouvoir nous engager sur un nouveau chemin de renaissance. « 

Añadió: “En este momento excepcional marcado por la pandemia y la crisis económica, las religiones deben ayudar a encontrar el bien común y ponerlo en práctica con el trabajo y la oración, para que todos podamos construir una cultura de paz basada en la paciencia y la compréhension. «