Ferdinand Omanyala, détenteur du record kenyan du 100 m sprint, lors d’une interview avec la radio Vybez du groupe Standard, Nairobi. 25 septembre 2021 [Elvis Ogina, Standard]

L’homme le plus rapide d’Afrique, Ferdinand Omanyala, a poursuivi sa forme parfaite au 60 mètres après avoir battu pour la troisième fois le record national du Kenya lors du Meeting Hauts-de-France Pas-de-Calais à Liévin, en France.

Omanyala a réussi un temps de 6,57 secondes pour terminer quatrième du match.

Les demi-finalistes olympiques de Tokyo avaient remporté leur demi-finale en 6,63 avant de perdre face au champion olympique du 100 m Jacobs Marcell, d’Italie, qui a gagné en 6,50 tandis que Cravont Charleston et Elijah Hall, des États-Unis, ont réussi des temps de 6,52 et 6,57 pour terminer deuxième et troisième. respectivement.

Le joueur de 26 ans a battu le record national pour la première fois le 4 février de cette année lorsqu’il a remporté le Miramas Elite Meeting en France, avec un temps de 6,63 pour battre le précédent record national qui durait depuis 17 ans.

Initialement, Paulvince Obuon détenait le record national de distance en chronométrant 6,70 secondes le 28 janvier 2005 au State College, aux États-Unis.

La semaine dernière, le vainqueur du Sportif de l’année a encore battu 0,03 seconde de son précédent record de 6,63 pour un nouveau record de 6h60 au Meeting Metz Monselle Athlelor à Metz.


READ  Blake Leeper perd son attrait pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo