La construction du projet éolien offshore Calvados de 448 MW est sur le point de commencer, après que son développeur ait pris une décision finale d’investissement.

Le Calvados, qui appartient à Enbridge et à EDF Renewables Eolien Maritime France (EMF), devrait entrer en service en 2024.

L’association EMF construit déjà deux autres projets éoliens offshore en France, le projet éolien offshore 480 MW Saint Nazaire et le projet éolien offshore 497 MW Fecamp.

Matthew Akman, vice-président principal de la stratégie et de l’énergie d’Enbridge, a déclaré: «Nous sommes heureux d’avoir pris une décision finale d’investissement dans notre troisième parc éolien offshore en France et que la construction commence officiellement sur le projet Calvados (Courseulles-sur-Mer).

«Au cours des dernières années, nous avons fermement établi Enbridge en tant qu’acteur éolien offshore compétitif en Europe et avons développé un vaste portefeuille de projets.

«Enbridge investit dans des projets d’énergie renouvelable qui soutiennent la transition vers une économie à faibles émissions de carbone et qui sont alignés sur notre approche d’investissement à faible risque», a poursuivi Matthew.

Le projet Calvados est situé entre 10 et 18 km au large des côtes du nord-ouest de la France.

Enbridge travaille également en partenariat avec EDF Renewables pour développer le projet éolien offshore Dunkerque 600 MW et le projet éolien offshore flottant Provence Grand Large de 24 MW au large de la côte sud-est de la France.

Au total, Enbridge possède 5,1 GW de capacité brute d’énergie renouvelable en construction et en exploitation, et 3,3 GW supplémentaires de capacité brute d’énergie renouvelable à divers stades de développement.

READ  Un Américain crédité brièvement d'un compte bancaire de 2,45 milliards de dollars