MUNICIPALES ANNULÉES DANS UN « CLUSTER » EN HAUTE SAVOIE

Les élections municipales de mars à La Balme-de-Sillingy, en Haute-Savoie, l’un des premiers clusters COVID-19 en France, doivent être annulées en raison de la difficulté d’établir des pouvoirs pendant cette période d’épidémie. , a estimé le tribunal administratif de Grenoble. L’appel a été déposé par François Daviet, maire sortant.

Dans sa condamnation, prononcée mardi et dont l’AFP a eu copie mercredi, le tribunal souligne que cette ville de 5 200 habitants « a été l’une des premières

épidémies en France depuis fin février « et qu’à la date du vote du 15 mars, » de nombreux électeurs ont été hospitalisés ou isolés à leur domicile en application des recommandations officielles « . Dans ce contexte et alors que » la gendarmerie était fermée  » , « Il ne découle pas de l’instruction que les procurations domestiques auraient pu être mises en œuvre efficacement. »

Cependant, compte tenu de la faible différence (4% soit 61 voix) entre les deux listes – celle du maire sortant qui avait été malade et hospitalisé et celle de son ancien adjoint devenu rival – et du contexte sanitaire exceptionnel, « l’irrégularité relatif à Il est probable que la procédure d’établissement des procurations locales modifiera le vote et justifiera l’annulation de celui-ci « .

READ  Le Québec sous le choc après un meurtre au double sabre la nuit d'Halloween