Selon Didier Raoult, les données sanitaires “ne sont pas en mesure de justifier la moindre panique à Marseille”

Que disent les chiffres des autorités sanitaires? En tant qu’élus locaux, le professeur contesté Didier Raoult a assuré ce vendredi matin que «les données de santé publique française (consolidées) ne sauraient justifier la moindre panique sur la circulation du virus à Marseille». «D’autres départements, en revanche, sont loin d’avoir atteint leur pic épidémique pour cette phase», dit-il.

Quoi exactement? Nouvelles contaminations, hospitalisations, admission en réanimation … Dans cet article nous faisons le point sur les dernières données disponibles.

Marine Le Pen contre les restrictions dans les bars et restaurants

Marine Le Pen demande de ne pas “ajouter de détresse économique et sociale à la crise sanitaire”. Sur Twitter, la présidente du Rassemblement national marque son opposition aux récentes restrictions annoncées par le gouvernement.

“La fermeture totale ou la restriction majeure des horaires des bars et des restaurants risque de tuer l’économie et de plonger des milliers de chefs d’entreprise et d’employés dans une grande détresse”, a-t-il déclaré.

Plusieurs centaines de manifestants à Marseille contre les mesures gouvernementales

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés ce vendredi matin devant le tribunal de commerce de Marseille pour protester contre la fermeture de bars et restaurants décrétée par le gouvernement.

Martine Vassal, présidente de LR de la métropole d’Aix-Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, et Renaud Muselier, président de LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont rejoint la manifestation sous les applaudissements de la multitude.

READ  Hommages à un artiste "populaire", ambassadeur de la "belgitude"

Face à Raoult, Gabriel Attal “croit aux scientifiques des hôpitaux marseillais”

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a pris parti ce vendredi matin dans Europe 1 par les médecins de l’AP-HM (Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille), devant les déclarations du spécialiste des maladies infectieuses de Marseille Didier Raoult.

Ce dernier accuse ses collègues de tenir des «messages alarmistes», après avoir répété à plusieurs reprises que le nombre de patients augmente dangereusement dans leur région.

«Je crois les scientifiques qui sont dans les hôpitaux marseillais, les scientifiques sur le terrain», a déclaré Gabriel Attal, s’adressant alors à Didier Raoult, sans le citer, mais rappelant certaines déclarations du spécialiste des maladies infectieuses.

«Il y a des scientifiques qui prennent position aujourd’hui, parfois ce sont eux qu’on a entendu il y a quelques semaines nous expliquer que le virus avait muté, que c’était moins grave et qu’il disparaîtrait avec l’été. Ce n’est pas le cas “.

Blanquer: “Nous rouvrons plus de classes que nous n’en fermons”

Jean-Michel Blanquer avait promis: le nouveau protocole sanitaire permettrait à moins d’écoles de fermer. C’est le cas, selon le ministre de l’Education nationale: “Nous rouvrons plus de classes que nous n’en fermons”, a-t-il déclaré ce matin sur France Info.

Selon lui, à l’heure actuelle, «une soixantaine de structures scolaires» et 600 classes sont fermées en France.

Le ministre y voit «le signe d’un bon respect de la réglementation sanitaire sur le terrain, ce qui signifie qu’il n’y a pas autant de contamination que ça». «Les étudiants ont tendance à être plus protégés à l’école, à l’université et au lycée que s’ils l’étaient ailleurs», dit même Jean-Michel Blanquer.

READ  EN DIRECT - Saint-Étienne - Rennes (0-2): l'affrontement inattendu au sommet se poursuit avec nous

Fermeture de bars et restaurants à Marseille: Martine Vassal “n’appelle pas à l’insurrection”

Le président LR de la métropole Aix-Marseille est revenu à BFMTV pour la décision du gouvernement de placer la métropole dans la zone d’alerte maximale en raison de la très forte circulation du virus.

Si vous n’appelez pas à “l’insurrection” après la fermeture des bars et restaurants, vous pensez que ce n’est pas cette mesure qui va arrêter l’épidémie, la population marseillaise se retrouve dans des lieux privés. où le virus peut être transmis.

Pour Martine Vassal, ce n’est pas le côté des bars et restaurants qu’il faut regarder, mais les capacités hospitalières de la ville qu’elle juge insuffisantes pour faire face à une deuxième vague de patients.

“Les urgences à Marseille sont en tension car nous avons besoin de ressources pour les hôpitaux, nous le disons depuis des années. Nous voulons des réformes et du personnel majeurs”

Didier Raoult câline ses collègues médecins à Marseille

Le spécialiste des maladies infectieuses de Mars reproche à plusieurs médecins de l’AP-HM d’avoir maintenu des «messages alarmistes», selon lui, à l’origine de la décision du gouvernement d’annoncer la fermeture de bars et restaurants à Marseille. .

Plus de détails dans notre Article.

En Guadeloupe, une situation «historique, sans précédent»

En Guadeloupe, 92% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid. C’est une situation «historique, inédite», «avec toutes les conséquences qu’elle peut avoir sur l’offre de santé globale», a commenté ce matin Patrick Portecop, responsable de Samu à la Pointe-à-hôpital sur BFMTV. Pitre.

READ  après la mort de Ruth Bader Ginsburg, l'hommage et les craintes des Américains devant la Cour suprême

Le carnaval de Rio est reporté sine die

C’est une autre institution touchée par le Covid. L’édition 2021 du célèbre carnaval de Rio de Janeiro, qui devait avoir lieu en février prochain, a été reportée sine die en raison de l’épidémie de Covid-19, toujours très active au Brésil.

“Nous sommes arrivés à la conclusion que l’événement devait être reporté”, a annoncé Jorge Castanheira, président de la Ligue indépendante des écoles de samba de Rio de Janeiro (LIESA), qui organise l’événement. “Nous ne pouvons tout simplement pas le faire en février. Les écoles de samba n’auront pas le temps, les ressources financières et organisationnelles pour être prêtes.”

Olivier Véran se rend à Marseille ce vendredi

Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct dédié à l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Le gouvernement fait toujours face à une mise en accusation ce vendredi, après l’annonce de nouvelles restrictions pour faire face à la résurgence du Covid-19.

Olivier Véran est attendu cet après-midi à Marseille, où les bars et restaurants devraient fermer pour deux semaines, suscitant la colère des professionnels et élus locaux.

Le ministre de la Santé visitera l’hôpital de la Timone et son unité de soins intensifs, avant un point presse avec l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique.