SC/14921

CONSEIL DE SÉCURITÉ
9054ème SESSION (matin)

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd’hui de proroger le mandat de la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (UNITAMS) jusqu’au 3 juin 2023.

La résolution 2636 (2022) est approuvée à l’unanimité (à publier sous forme de document S/RES/2636(2022)), le Conseil a également demandé au Secrétaire général de continuer à lui faire rapport tous les 90 jours sur la mise en œuvre du mandat de l’UNITAMS.

James Kariuki du Royaume-Uni, qui a parrainé la résolution, a déclaré que l’action du Conseil permettra à la Mission de fournir un soutien au Soudan à un moment où le pays est confronté à une crise sécuritaire, économique et humanitaire. Cependant, il a déclaré que sa délégation aurait préféré l’adoption d’une résolution de fond à l’appui des efforts vitaux de l’UNITAMS pour faciliter, avec l’Union africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), un processus mené par le Soudan pour restaurer une société civile gouvernement. transition vers la démocratie.

Une telle résolution, a-t-il poursuivi, aurait permis d’actualiser les priorités de l’UNITAMS pour refléter la demande traditionnelle du Soudan en matière d’assistance sur des questions telles que le désarmement, la démobilisation et la réintégration ; justice transitionnelle et protection civile. Se félicitant de la récente levée de l’état d’urgence et de la libération des détenus, il a appelé les autorités soudanaises à garantir le respect des libertés civiles et politiques et à mettre fin à l’usage excessif de la force contre les manifestants.

De même, plusieurs membres ont regretté que le Conseil n’ait pas été en mesure de se mettre d’accord sur une résolution de fond.

READ  Science News Roundup : la NASA va lancer des fusées depuis le nord de l'Australie pour des études scientifiques ; La France va signer un accord d'exploration lunaire dirigé par les États-Unis et plus

L’Irlandaise Caít Moran a déclaré que l’occasion avait été manquée de mettre à jour considérablement le mandat pour refléter la réalité actuelle au Soudan et encadrer plus efficacement le travail critique que l’UNITAMS entreprend pour atteindre ses objectifs.

Juan Ramón de la Fuente Ramírez du Mexique a déploré qu’une résolution de fond n’ait pas été présentée ; la prolongation convenue ne tient pas compte des événements des 12 derniers mois. Il a exprimé son soutien aux efforts du Représentant Spécial du Secrétaire Général pour créer les conditions du dialogue et du rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Vassily Nebenzia de la Fédération de Russie, notant que les efforts du parrain ont permis de maintenir le consensus au sein du Conseil de sécurité, a souligné que les Soudanais eux-mêmes devaient s’entendre sur le calendrier, le rythme et les paramètres de la période de transition de leur pays. La pression politique et économique de l’étranger, même si elle repose sur de bonnes intentions, risque d’aggraver une situation déjà compliquée, a-t-il dit, notant que la plupart des acteurs extérieurs viennent dans la région avec leurs propres intérêts, provoquant de nouveaux pics d’instabilité.

Le Chinois Xing Jisheng a déclaré que les désaccords entre les parties soudanaises sur les modalités spécifiques de réalisation d’une transition politique devraient être résolus par le biais d’un processus politique contrôlé et dirigé par les Soudanais. La communauté internationale doit être patiente, créer un espace pour le règlement de ces divergences et éviter de prendre parti. Le Représentant spécial du Secrétaire général et la mission doivent aider le Soudan à explorer une voie de développement conforme aux conditions de ce pays.

READ  SpaceX Starship sauvé par un `` disque éclaté '' après que le feu statique de Raptor se soit mal terminé

Des représentants de la Norvège, des États-Unis, de la France et de l’Albanie ont également pris la parole.

La réunion a commencé à 10h07 et s’est terminée à 10h23

Pour les médias d’information. Ce n’est pas un record officiel.