Selon un rapport du journal Libération, basé sur les témoignages de centaines de lecteurs, de nombreux électeurs de gauche ne soutiennent plus Macron. Le professeur de sciences politiques Rémi Lefebvre a maintenant déclaré que les électeurs de gauche se sentent «blessés et humiliés».

Lefebvre a déclaré: «Les électeurs de gauche se sentent blessés et humiliés.

“Ils se sentent obligés de voter pour un candidat qui ne les a pas respectés.”

Le groupe de partisans du Brexit, Leave.EU, a déclaré que les gens s’éveillaient aux “maux du mondialisme et de la corruption de l’UE”.

Ils ont tweeté: «Les choses vont de mal en pis pour le chien de poche bruxellois Emmanuel Macron, et les gauchistes l’abandonnent en masse.

“Les gens à travers l’Europe se réveillent aux maux du mondialisme et de la corruption de l’UE!”

Dans les commentaires, une personne a déclaré que Mme Le Pen devait gagner les élections car “l’UE a besoin de beaucoup d’agitation”.

Une autre personne a tweeté: “Le Pen est plus puissant que l’UE!”

Quelqu’un d’autre a dit: “L’indépendance de la France vis-à-vis de l’UE! Cela fonctionne pour moi!”

LIRE LA SUITE: Macron panique: la candidature électorale de Michel Barnier va “ alarmer ” le président

Même un grand allié de Macron a admis que Le Pen pourrait remporter la présidence française l’année prochaine.

Plus tôt ce mois-ci, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré à BFM TV: «L’élection de Marine Le Pen, comme nous le savons tous, est une possibilité politique. Elle doit être combattue.

«Je me suis battu avec des idées, des convictions, des résultats, avec des hommes et des femmes engagés.

READ  Dans un test nasal Covid-19, une femme américaine avait une paroi cérébrale perforée

«J’espère que dans ce combat contre Marine Le Pen, nos idées l’emporteront. C’est dans le domaine des idées qu’il faut aller, dans le domaine de ce que l’on veut pour la France, de la construction européenne.

“En 2022, je souhaite qu’Emmanuel Macron soit candidat aux élections, à la présidence de la République, et je serai à ses côtés pour faire en sorte qu’il soit réélu.”