Emma Raducanu a minimisé les problèmes de blessure à la veille de la défense de son titre à l’US Open après avoir fondu en larmes pendant l’entraînement.

La n°1 britannique a interrompu à deux reprises sa séance avec la Russe Ekaterina Alexandrova à Flushing Meadows vendredi.

Raducanu avait son poignet droit bandé et semblait mal à l’aise avant de sangloter et d’être réconfortée par l’entraîneur Dmitry Tursunov.

Après s’être ressaisie, Raducanu est retournée sur le terrain et a continué à frapper des coups droits, mais peu de temps après, la séance a été de nouveau arrêtée et la 11e tête de série a quitté le terrain avec le physio Will Herbert pendant environ 15 minutes.

Image:
Raducanu a insisté sur le fait qu’il n’avait aucun problème de blessure avant la défense de son titre à l’US Open

Il n’y avait plus de raison de s’alarmer, Raducanu terminant la session de deux heures, servant et jouant des points.

« J’ai eu quelques petites choses, j’ai eu quelques ampoules, un peu de douleur ici et là », a-t-il déclaré. « C’est juste un de ces jours bizarres où vous vous sentez un peu dépaysé.

« Je ne peux vraiment pas m’expliquer, pour être honnête. Je suis sûr que tout le monde dans cette pièce a probablement eu une journée comme celle-là. Je ne m’inquiète d’aucun problème, non. »

Raducanu affrontera la Française Alize Cornet lors de la session nocturne au stade Louis Armstrong mardi alors qu’elle cherche à reprendre là où elle s’était arrêtée lors de l’extraordinaire course au titre de l’année dernière.

READ  A Roland-Garros, un nouveau top exécutif a du pain sur la planche

Les 12 mois ont été un tourbillon pour l’adolescent, qui a dû essayer de s’adapter aux exigences du tennis professionnel sous la lumière des projecteurs.

Utilisez le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Barry Cowan a félicité l’entraîneur temporaire Dmitry Tursunov pour la récente trajectoire ascendante de Raducanu avant la défense de son titre à l’US Open

Il fait face à une chute dans le classement s’il ne peut plus atteindre les dernières étapes du tournoi, mais a minimisé la pression en disant : « Je pense que vous pensez probablement plus à la pression et au classement que moi.

« Je pense que défendre un titre est quelque chose que la presse invente. Je prends un match à la fois. Chaque joueur est très capable dans ce tirage. Je suis juste concentré sur ce que je fais, mon propre parcours. » Comme je l’ai dit l’année dernière, je vais juste faire les choses à ma façon. »

Le record de Raducanu en 2022 est un modeste 13 victoires et 15 défaites, mais au moins elle est arrivée à New York grâce à l’un de ses meilleurs tournois de l’année à Cincinnati, lorsqu’elle a battu Serena Williams et Victoria Azarenka avant de perdre un match serré avec Jessica. Pégula.

« C’est très agréable d’être de retour à New York », a-t-il ajouté. « C’est super pour moi de venir ici après avoir été en tournée pendant un an, après avoir joué la plupart des tournois.

« Je suis très content de ce que j’ai fait cette année et de la façon dont je me suis sorti de certaines situations. Évidemment, j’ai des souvenirs incroyables à New York. »

Faisant ses premiers pas à Flushing Meadows, l’esprit de Raducanu est revenu au voyage de Manhattan au Queens l’année dernière avant sa dernière confrontation avec Leylah Fernandez.

« De toute évidence, la première chose que vous voyez, c’est lorsque vous sortez de la voiture ici, en marchant vers la porte », a-t-il déclaré. « Le dernier souvenir que j’en ai, c’est avant la finale ce matin-là, je me sentais tellement mal dans la voiture ici. J’ai juste blâmé le mal de mer dans la voiture, mais je pense que j’étais un peu nerveux aussi. »

« Pendant tout le trajet en voiture, j’avais la tête entre les mains. Je me disais : ‘Qu’est-ce qui se passe ?’ can’, et cela a bien fonctionné ce jour-là.

N’oubliez pas de nous suivre sur skysports.com/tennis, notre compte Twitter @skysportstennis et Sky Sports – en déplacement ! Disponible en téléchargement maintenant sur – iPhone et iPad Oui Android