Ella Harris a été la cycliste néo-zélandaise la plus performante dans la course sur route féminine élite.

Casey B Gibson / Fourni

Ella Harris a été la cycliste néo-zélandaise la plus performante dans la course sur route féminine élite.

Ella Harris a creusé profondément dans une démonstration de travail acharné au cours des 30 derniers kilomètres effrénés pour terminer 26e de la course sur route féminine élite aux Championnats du monde de cyclisme sur route UCI en Belgique.

Harris, 23 ans, a conduit les coureurs néo-zélandais chez eux lors de la course sur route de 158 km au départ d’Anvers avec des circuits autour des Flandres, avec une pléthore de montées rapides et de surfaces pavées, avant le circuit final à Louvain.

Les coéquipières néo-zélandaises Michaela Drummond et Henrietta Christie, toutes deux de l’équipe professionnelle italienne BePink, étaient dans le groupe de tête au début à la recherche d’opportunités pour faire une pause, mais le rythme élevé a annulé toute attaque.

Cela a laissé Harris (Canyon-SRAM) et Niamh Fisher-Black (SD Worx) dans le Women’s WorldTour pour se positionner à l’extrémité du peloton dans les deux derniers tours et demi d’une piste d’essai à Louvain.

LIRE LA SUITE:
* Les coureurs de moins de 23 ans font preuve de courage avec une conduite agressive aux Championnats du monde
* Frères cyclistes qui représenteront la Nouvelle-Zélande aux championnats du monde sur route en Belgique.
* Les cyclistes olympiques George Bennett et Patrick Bevin manqueront les Championnats du monde sur route

Harris a réussi à maintenir sa position dans le groupe de tête en lançant attaque après attaque dans les derniers tours. Elle a été prise du mauvais côté d’une division du groupe de tête dans l’avant-dernière montée avec le Kiwi rentrant chez lui dans le deuxième peloton à 49 secondes du vainqueur.

READ  France-Italie: les coups de coeur et les griffures de nos envoyés spéciaux - XV de France

La jeune cycliste italienne Elisa Balsamo, ancienne championne du monde junior sur piste et sur route, a battu la star néerlandaise Marianne Vos pour les honneurs. Il a récemment concouru sur la piste aux Jeux olympiques de Tokyo.

Les frères Nelson, Niamh et Finn Fisher-Black, participeront aux championnats du monde sur route.

Drummond, à ses premiers championnats du monde sur route élite, est revenu à la maison dans le troisième groupe de poursuite 9:13 de moins que le vainqueur à la 64e place, avec Fisher-Black 20 secondes plus loin à la 91e place.

Les rigueurs de ce parcours et de la compétition étaient telles que le couple néo-zélandais était en bonne compagnie, terminant aux côtés de la multiple championne olympique et mondiale Anna van der Breggen, la principale espoir australienne Amanda Spratt et la médaillée d’argent suisse Marlen Reusser. les Mondiaux et les Jeux Olympiques de Tokyo.

« Je suis très content de mon voyage », a déclaré Harris. « Je savais que si ma position était correcte, je pourrais faire une bonne course tant que je n’aurais pas de malchance à me faire prendre dans des chutes. Je suis très content de ma place dans le top 30 et de la façon dont j’ai roulé.

« Le plan était de rester au frais pendant les 50 premiers kilomètres car je ne voulais pas gaspiller trop d’énergie sur l’étape d’Anvers au circuit de Louvain, mais d’avoir une bonne position pour Henrietta et Michaela pour se lancer s’il y avait tout. groupes importants.

« L’entrée du circuit de Louvain est très désagréable avec une descente de 200m à 9% dans un virage à 110 degrés puis une montée droite sur 500m. Ce fut un réveil brutal mais très important d’être en bonne position.

READ  Daria Kasatkina bat Sofia Kenin à Sydney

« J’avais fait tout le travail et je tenais le coup, donc j’étais un peu dévasté de rater le dernier temps intermédiaire à 5 km de l’arrivée. Il y avait littéralement deux roues devant moi, quelqu’un a laissé tomber la roue devant le groupe et c’est tout ce qu’il a fallu. Nous avons failli franchir le sommet de la colline, ce qui était décevant, mais dans l’ensemble, j’étais satisfait. »