De la vapeur s’élève d’une tour de refroidissement de la centrale nucléaire d’Électricité de France (EDF) à Civaux, en France, le 8 octobre 2021. REUTERS/Stephane Mahe/Photo d’archive

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 12 janvier (Reuters) – Le groupe électrique public français EDF a annoncé avoir reprogrammé son projet Flamanville 3 dans l’ouest de la France, avec la date de remplissage du réacteur repoussée au deuxième trimestre 2023, et a également annoncé des coûts plus élevés pour celui-ci.

EDF a estimé désormais le coût total du projet à 12,7 milliards d’euros (14,42 milliards d’euros), soit une augmentation de 300 millions d’euros par rapport à avant, alors que la date de ravitaillement de Flamanville était en retard par rapport au calendrier établi fin 2022.

Le réacteur EPR de Flamanville 3 a plus d’une décennie de retard et son coût prévisionnel a triplé par rapport à la première estimation initiale de 2007.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Les actions EDF ont brièvement chuté de 0,1% avant de se redresser pour augmenter de 0,8% en début de séance.

« EDF a ajusté le calendrier du projet Flamanville 3 en tenant compte de l’état d’avancement des opérations et de la préparation du démarrage dans un contexte industriel plus difficile en raison de la pandémie », a indiqué EDF.

Le groupe a également indiqué que les travaux de réparation des soudures de pénétration dans le bâtiment réacteur avaient été achevés avec succès et jugés conformes par l’ASN.

Lundi, EDF a annoncé avoir arrêté vendredi le réacteur de 1,3 gigawatt (GW) de Flamanville 2 après la découverte d’un défaut près du transformateur principal.

READ  S & P-500, Nasdaq à des sommets records, Dow Jones tombe

(1 $ = 0,8806 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Informations de Benoit Van Overstraeten; Edité par Sudip Kar-Gupta

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.