Le gouvernement a rejeté les critiques de Dominic Raab après avoir affirmé qu’il avait désobéi à ses propres règles de quarantaine après une visite en France le mois dernier.

Le ministre des Affaires étrangères a agi « dans les règles » lors de ses déplacements « sur des questions diplomatiques », a déclaré le Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement (FCDO).

Le miroir du dimanche Il a déclaré que Raab avait contourné les règles de voyage du gouvernement en ne se mettant pas en quarantaine après son retour d’un voyage à Paris.

Raab a déplacé le pays sur la liste « ambre plus » le 16 juillet au milieu des craintes de la variante bêta répandue sur l’île de la Réunion, ce qui signifie que tous les Britanniques, y compris ceux qui avaient reçu les deux vaccins, devaient être en quarantaine pendant 10 jours à leur retour. au Royaume-Uni. Depuis, les règles ont été assouplies.

Le ministre des Affaires étrangères s’est rendu dans le pays 10 jours plus tard, contournant la quarantaine de 10 jours à son retour. Il a rencontré le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, et la princesse Anne, et a également visité l’usine d’Oxford AstraZeneca quelques jours après son arrivée.

Les ministres du gouvernement sont exemptés de quarantaine pour avoir mené des activités essentielles de l’État britannique en dehors du pays. Les exemptions couvrent à la fois les pays de la liste rouge et ceux qui ne l’ont pas été.

Parler à le miroir du dimancheLa présidente du Parti travailliste, Anneliese Dodds, a critiqué Raab pour ne pas l’avoir mis en quarantaine après un voyage en France, bien que le pays soit entré dans sa propre liste orange plus moins de quinze jours plus tôt.

READ  Darty, Amazon ... Les meilleures offres ce samedi 28

Elle a déclaré : « Il n’est pas étonnant que les conservateurs ne comprennent pas le chaos qu’ils ont créé lorsque les ministres n’appliquent pas les règles à eux-mêmes.

« Les conservateurs de haut niveau prennent le public pour des imbéciles. C’est toujours une règle pour eux et une autre pour tous les autres. »

Dans un communiqué, un porte-parole du FCDO a déclaré : « Le ministre des Affaires étrangères se déplace sur des questions diplomatiques dans le respect des règles.

« Son travail consiste à poursuivre les intérêts britanniques à l’étranger, y compris la sécurité internationale, le commerce et le développement. »