Filmés en cours de tournage pour secourir les premiers blessés, dont un policier, deux jeunes Autrichiens ont été accueillis mardi 3 novembre pour leur bravoure lors de l’attaque djihadiste à Vienne.

Dans une vidéo prise depuis un bâtiment adjacent, les deux jeunes hommes peuvent être vus courir autour de l’entrée du métro pour abriter des passants terrifiés, alors que des coups de feu résonnent dans la rue.

Le ministère de l’Intérieur a confirmé mardi, sans les nommer, le rôle d’assistance que les deux amis ont joué dans l’attaque à l’arme automatique de lundi soir par un jeune homme radicalisé de Macédoine du Nord, qui a tué quatre personnes plus tôt. être abattu par la police.

«Il y avait des gens par terre, couverts de sang »

Mikail Özen et Recep Tayyip Gültekin, Autrichiens d’origine turque, avaient décidé de partir « boire un dernier café«Dans la très animée Schwedenplatz avant l’isolement sanitaire, disent-ils dans une vidéo publiée immédiatement après l’attaque et qu’elle est devenue virale.

A leur arrivée, sur cette place animée, ils entendent les premiers coups de feu. « Il y avait des gens par terre, couverts de sang», Raconte Mikhail Özen. Les jeunes hommes voient alors une femme âgée, paniquée, à la recherche d’un endroit où se cacher. Alors qu’ils marchent vers elle, ils voient un policier blessé étendu sur le sol.

«On ne pouvait pas prétendre qu’on ne l’avait pas vu», Commentaires chauds du jeune homme. « Nous avons couru et l’avons porté par les épaules jusqu’à l’ambulanceIl dit, alors que les tirs dans la rue se poursuivaient.

READ  Quand Barack Obama «humilie» Donald Trump

Les deux amis, qui sont également semi-professionnels des arts martiaux, ont lancé un vibrant appel à l’unité entre « Juifs, chrétiens et musulmansCe qui a été repris dans de nombreux médias locaux. « Nous, qui sommes musulmans et d’origine turque, détestons toutes les formes de terrorisme. Nous sommes avec l’Autriche, avec Vienne, nous respectons l’Autriche«Ils se sont jetés devant la caméra.

Ils ont également été contactés par le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui les a félicités par téléphone, ont rapporté les médias turcs.

VOIR ÉGALEMENT – Attaque à Vienne: l’Assemblée nationale observe une minute de silence