Deux détenus de Fleury-Mérogis séchappent lors dune promenade en forêt de Fontainebleau – Franceinfo

Deux détenus de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis se sont échappés lors d’une promenade en forêt de Fontainebleau, dans le sud de la France. Les fugitifs, âgés entre 20 et 30 ans, étaient en sortie avec six autres détenus lorsqu’ils ont réussi à échapper à la surveillance des encadrants.

Les autorités pénitentiaires ont déclaré que les deux détenus ont profité d’une excuse pour s’éloigner du groupe et s’enfuir. Le personnel de la prison a immédiatement alerté les forces de l’ordre et une enquête est actuellement en cours pour déterminer les circonstances exactes de leur évasion.

L’un des fugitifs était condamné pour des affaires de stupéfiants, ce qui ajoute une préoccupation supplémentaire dans cette affaire. Les autorités craignent que ces individus puissent continuer leurs activités criminelles une fois libres, d’où l’importance de les retrouver au plus vite.

La prison de Fleury-Mérogis est connue pour être le plus grand centre pénitentiaire d’Europe, accueillant près de 3 800 détenus. Sa sécurité a été mise en question à plusieurs reprises ces dernières années en raison d’événements similaires.

Un mandat de recherche a été délivré pour les fugitifs et les forces de l’ordre ont mis en place des barrages routiers et renforcé les contrôles aux frontières dans l’espoir de les retrouver rapidement.

Les autorités locales et la population ont été appelées à rester vigilantes et à signaler tout indice pouvant aider à la capture des fugitifs. Les détentions de ce type mettent en évidence la nécessité de renforcer les mesures de sécurité dans les prisons et de s’assurer que les détenus ne puissent pas échapper à leur surveillance.

READ  La députée Sandrine Josso, qui accuse le sénateur Joël Guerriau de lavoir droguée : «Jai cru mourir» - Cosmo Sonic

Cette évasion met une fois de plus en lumière les problèmes du système carcéral français et soulève des questions sur les conditions de détention et les dispositifs de sécurité en place. Les autorités s’engagent à faire tout leur possible pour ramener ces deux individus devant la justice et à prendre des mesures pour éviter de telles situations à l’avenir.