Discussions sur les mécanismes de la réouverture des itinéraires de voyage entre le Royaume-Uni et le Union européenne pendant les vacances d’été il ouvrira à Bruxelles dans quelques jours.

Les responsables de Whitehall travaillent sur une proposition de reconnaissance mutuelle des passeports Covid, qui contiendra des informations sur les vaccins administrés au titulaire et les résultats de tests récents.

Plus tôt ce mois-ci, Boris Johnson a déclaré qu’il avait «l’espoir» de reprendre les voyages internationaux le 17 mai. Les pays de l’UE dotés de grands secteurs touristiques font pression pour que la Commission européenne se coordonne avec Londres.

Les responsables de l’UE avaient déclaré mardi que les pourparlers étaient à un stade avancé avec le gouvernement américain sur la reconnaissance mutuelle de la certification prouvant le vaccin et l’historique des tests Covid du titulaire. Un porte-parole de la Commission européenne a déclaré qu’il n’y avait pas eu de « contacts » avec le gouvernement britannique, mais qu’ils étaient ouverts à eux.

En réponse, un porte-parole du gouvernement britannique a déclaré mardi que les responsables se préparaient à ouvrir de telles discussions avec Bruxelles.

« Assurer des voyages libres et ouverts avec nos partenaires européens est d’une importance vitale et c’est pourquoi nous allons impliquer la Commission européenne dans la réouverture prochaine des itinéraires de voyage depuis le Royaume-Uni », a déclaré le porte-parole.

Actuellement, les voyages à l’étranger sont largement interdits aux résidents du Royaume-Uni. Ceux qui arrivent dans le pays, même en provenance de l’UE, doivent être mis en quarantaine pendant un maximum de 10 jours.

READ  Maman a laissé deux jeunes enfants seuls alors qu'elle profitait d'une escapade d'un week-end avec son petit ami

L’année dernière, l’UE a également adopté des restrictions de voyage strictes dans les 27 États membres de l’Union, avec uniquement l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande sur une liste de pays exemptés.

Pour se qualifier pour la liste, les pays doivent avoir enregistré pas plus de 25 nouveaux cas de Covid pour 100 000 personnes au cours des 14 derniers jours et pas plus de 4% des tests effectués la semaine précédente étaient positifs. Les dernières statistiques britanniques, datées du 20 avril, montrent 24,7 cas pour 100 000 sur une période de sept jours.

Les États membres de l’UE ont entamé une discussion sur la prise en compte d’autres facteurs la semaine dernière. Des travaux sont également en cours sur la conception d’un certificat écologique numérique que les États membres pourront utiliser librement pour faciliter les déplacements s’ils le souhaitent.

Pendant ce temps, le gouvernement devrait publier un système de feux tricolores dans les deux prochaines semaines, attribuant aux voyageurs anglais une note verte, orange ou rouge pour les destinations étrangères. Chaque couleur dictera le niveau de quarantaine ou de test que les touristes peuvent exiger à leur retour chez eux.