Publié le: Modifié:

Dubaï (AFP)

Des milliers de personnes ont visité l’Expo de Dubaï 2020 le jour de l’ouverture vendredi, bravant les températures élevées lorsque l’exposition mondiale retardée par Covid a finalement ouvert ses portes avec un an de retard.

Les visiteurs se sont promenés ou ont fait du vélo électrique dans l’immense parc des expositions, qui a été construit à partir de zéro pour un coût d’environ 7 milliards de dollars à la périphérie du désert de Dubaï.

Lorsque les températures ont atteint 100 degrés Fahrenheit (38 degrés Celsius), les systèmes d’information des robots ont déferlé sur les boulevards ombragés et des jets d’entraînement ont craché de la fumée colorée au-dessus de la tête.

Dubaï, l’un des sept émirats des Émirats arabes unis, espère attirer des millions de visiteurs pour renforcer son profil et sa position au cours de la foire de six mois.

Le nombre de visiteurs n’était pas immédiatement disponible le premier jour, mais les foules étaient rares et la fréquentation semblait plus respectable qu’occupée.

« C’est vraiment une source de fierté que Dubaï accueille une Expo, ce qui signifie un événement mondial », a déclaré Aysha Hussein, une étudiante de 20 ans et citoyenne émiratie.

« Nous sommes tous ravis de l’événement. »

Cent quatre-vingt-douze pays ont des pavillons lors de l’événement, avec des rivaux tels qu’Israël et la Palestine, ainsi que le Qatar, qui a été bloqué par ses voisins du Golfe pendant trois ans et demi jusqu’en janvier.

Les femmes kazakhes sont apparues en vêtements traditionnels – AFP

« Nous attendions avec impatience aujourd’hui et l’ouverture », a déclaré Sarah Cann, 34 ans, une podologue britannique vivant à Dubaï.

READ  Si nous devons porter des masques pour aider à arrêter la propagation de Covid, pouvons-nous au moins en obtenir qui fonctionnent ?

« Nous avons hâte de voir certains des spectacles, de goûter à la nourriture, de différents plats de différents pays et simplement d’explorer. »

– Critique des droits de l’homme –

Certains exposants espèrent que l’Expo, qui sera l’événement le plus fréquenté depuis la pandémie, marquera un tournant dans la lutte mondiale contre la maladie.

Mais les mesures contre les coronavirus sont très visibles, avec des masques obligatoires et une distanciation sociale en place. Les visiteurs doivent être vaccinés ou avoir un test PCR négatif.

Reem Al Hashimy, directrice générale de l’Expo 2020 et ministre d’État à la coopération internationale pour les Émirats arabes unis, a déclaré que les responsables suivaient de près la situation.

« Nous faisons ce qui est scientifiquement possible pour atténuer les impacts de Covid, mais aussi ce qui est nécessaire pour faire avancer les choses également, donc essayer d’enfiler cette aiguille ou de créer cet équilibre sera quelque chose que nous surveillerons très attentivement », a-t-il déclaré. .à l’AFP. .

Un mur animé était l'une des attractions du pavillon japonais.
Un mur animé était l’une des attractions du pavillon japonais. Giuseppe CACACE AFP

Le mois dernier, les Émirats arabes unis ont ignoré une résolution du Parlement européen exhortant les États membres et les entreprises à boycotter l’Expo en raison du bilan du pays en matière de droits humains.

Mais les critiques se sont poursuivies vendredi, le groupe de campagne Human Rights Watch attaquant la détention de militants.

« Des dizaines de détracteurs pacifiques des Émirats arabes unis ont été arrêtés, emprisonnés dans le cadre de procès ouvertement inéquitables et condamnés à de nombreuses années de prison, simplement pour avoir tenté d’exprimer leurs idées sur la gouvernance et les droits de l’homme », a déclaré Michael, directeur adjoint de HRW pour le Moyen-Orient. Page.

READ  Le rover Mars de la NASA découvre un objet mystérieux

« L’Expo 2020 est une nouvelle opportunité pour les Emirats Arabes Unis de se présenter faussement sur la scène mondiale comme étant ouverts, tolérants et respectueux des droits tout en fermant l’espace pour la politique, le discours public et l’activisme. »