Publié le:

Trois personnes ont été arrêtées après des affrontements entre des manifestants anti-vaccination et la police dans un centre commercial du centre de Paris samedi lors d’un huitième week-end consécutif de manifestations contre les tentatives du gouvernement français de vacciner la population contre le coronavirus.

Plusieurs centaines de personnes ont fait irruption dans le centre commercial Forum des Halles avant d’être repoussées par les forces de l’ordre.

Les violences ont éclaté lorsqu’environ 20.000 personnes ont défilé dans la capitale en cinq groupes distincts pour exprimer leur colère contre le laissez-passer sanitaire (certificats montrant une preuve de vaccination ou des tests PCR négatifs) pour entrer dans les restaurants et cafés, ainsi que les centres commerciaux. .

Appelle

Lors d’un rassemblement organisé par le parti des Patriotes, le leader Florian Philippot a félicité les manifestants d’être constamment descendus dans la rue.

L’ancien représentant du Front National de Marine Le Pen les a exhortés à revenir le 11 septembre.

Les organisateurs des manifestations ont déclaré que plus de 150 000 personnes se sont rassemblées dans 200 manifestations en France.

À Marseille, plusieurs manifestants ont pris d’assaut la gare Saint Charles et il y a eu des escarmouches alors que certains manifestants ont franchi le passage Pommeraye dans l’ouest de la ville de Nantes, tandis que d’autres ont viré vers la cathédrale.

La police a signalé environ 15 000 manifestants à Montpellier, Lyon Nice et Lille.

La dernière vague de dissidence intervient après le retour des étudiants dans les écoles et les universités françaises après les vacances d’été.

READ  L'avenir de Root en tant que capitaine de l'Angleterre est incertain après la défaite des Antilles

Sonner

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé que les élèves d’au moins 12 ans pourraient être vaccinés sur place afin de garantir leur éligibilité aux voyages scolaires lorsque le passeport sanitaire deviendra obligatoire pour les enfants de 12 à 17 ans le 30 septembre.

Près de 115 000 personnes sont décédées coronavirus en France depuis janvier 2020. Le service de santé publique français a déclaré samedi que près de 11 000 personnes se remettaient de la maladie à l’hôpital.