Des joueurs Call of Duty ont tenté de bloquer le rachat, mais ont (encore) échoué – Cosmo Sonic

Microsoft finalise actuellement l’acquisition d’Activision-Blizzard, ce qui en fait la plus importante transaction jamais réalisée dans l’industrie du jeu vidéo. Malgré une demande d’urgence pour bloquer l’accord, la Cour suprême a rejeté cette demande, laissant ainsi le champ libre à Microsoft.

Un groupe de joueurs de Call of Duty avait intenté une action en justice, affirmant que cette acquisition pourrait violer la loi sur la concurrence. Cependant, la Cour du neuvième district a également rejeté l’appel de la FTC, l’autorité américaine de régulation du commerce, pour bloquer cette opération.

Après une bataille judiciaire avec l’autorité de régulation des États-Unis, Microsoft a obtenu l’autorisation d’acquérir Activision-Blizzard sur le sol américain. Toutefois, le géant de la technologie doit encore obtenir l’approbation de l’autorité britannique de la concurrence et des marchés (CMA).

Les négociations entre Microsoft et Activision se sont intensifiées, ce qui a entraîné une prolongation du processus d’acquisition jusqu’en octobre au plus tard. Pour rassurer les joueurs, un accord a été signé avec Jim Ryan, PDG de PlayStation, assurant que la franchise Call of Duty continuera à sortir sur les consoles de Sony pendant les 10 prochaines années.

Cette acquisition pourrait avoir des répercussions majeures sur l’industrie du jeu vidéo, Microsoft consolidant ainsi sa position de leader. Cependant, cela soulève également des inquiétudes quant à la concurrence et aux droits des joueurs. Il reste encore beaucoup de questions en suspens et l’approbation de la CMA sera un élément clé de l’acquisition.

Stay tuned for more updates on Cosmo Sonic, your ultimate source for gaming news.