Les groupes, qui comprenaient la Fédération suisse des aveugles et des malvoyants, se sont réunis mercredi devant le bâtiment du parlement dans la capitale Berne pour présenter leur initiative. Pierre angulaire / Alessandro Della Valle

Plusieurs organisations de personnes handicapées en Suisse se sont réunies pour lancer une initiative populaire appelant à une plus grande participation politique et à l’inclusion des personnes handicapées.

Ce contenu a été publié le 15 sept. 2021-13: 47

Keystone-SDA / qn

Les groupes, qui comprenaient la Fédération suisse des personnes sourdes et la Fédération suisse des personnes aveugles et malvoyantes, se sont réunis mercredi devant le bâtiment du parlement dans la capitale Berne pour présenter leur initiative.

La Suisse a ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées de 2006 en avril 2014, s’engageant à « éliminer les obstacles auxquels sont confrontées les personnes handicapées, à les protéger de la discrimination et à promouvoir leur inclusion et leur égalité dans la société ».

Mais les groupes disent que la Suisse n’a pas fait assez pour remplir ses obligations en vertu du traité.

Dix ans après son introduction, la prestation d’assurance invalidité de l’État reste “minimaliste”, ont déclaré les groupes. Ils affirment que les personnes handicapées doivent être dotées de ressources humaines et techniques adéquates afin de pouvoir participer pleinement et de manière autonome à la société.

Selon Islam Alijaj, co-initiateur de l’initiative et président de l’association Tatkraft, l’initiative porte sur « une vraie participation, un vrai respect et de vraies élections ». Le père de deux enfants est atteint de paralysie cérébrale et utilise un fauteuil roulant.

Environ 1,8 million de personnes en Suisse, sur une population de 8,6 millions, vivent avec un handicap. Parmi eux, la Fédération suisse des personnes sourdes estime qu’il y a 10 000 personnes sourdes en Suisse et 800 000 autres classées comme malentendantes sur une population de 8,6 millions. Selon une étude de l’Association nationale suisse des aveugles et pour les aveugles, environ 337.000 personnes malvoyantes vivaient en Suisse l’année dernière, soit environ 4% de la population suisse.

READ  Pourquoi Macron abolit-il l'école française de la classe politique? | France