Plus de 40 touristes ont été condamnés à une amende pour avoir tenté de voler du sable, des coquillages et des rochers sur les plages de Sardaigne.

Les 41 personnes ont été arrêtées dans les ports et les aéroports ces derniers jours alors qu’elles tentaient de quitter l’île avec un total de 100 kg de butin de plage.

La Guardia di Finanza a déclaré que des dizaines d’annonces avaient ensuite été trouvées en ligne pour du sable, des cailloux, des coquillages et des minéraux volés dans la région.

Les médias italiens ont déclaré que la police des douanes avait infligé des amendes allant jusqu’à 3 000 € (2 577 £) à chaque personne, tandis que le sable, les coquillages et les rochers étaient rendus à la plage lorsque cela était possible.

Le commerce de sable, de cailloux et de coquillages a été rendu illégal en Sardaigne en 2017 et, bien que les amendes semblent sévères, elles constituent un effort pour s’attaquer à un problème à long terme.

La Sardaigne traite depuis des années avec des touristes qui volent du sable et des coquillages comme souvenirs ou comme articles à vendre en ligne.

La police surveille les ports et les aéroports, en utilisant des rayons X pour détecter le sable en bouteille dans les bagages des voyageurs lors des contrôles douaniers.

En octobre de l’année dernière, quatre personnes, deux polonaises, une italienne et une française, ont été arrêtées avec un total de 253 obus, 12 cailloux et 700 g de sable.

Photo:
Les belles plages de la Sardaigne sont des destinations touristiques populaires

En 2019, deux touristes français ont été pêché avec 40 kg de sable de la plage de Chia dans le sud de l’île.

READ  Donald Trump pardonne à Steve Bannon au milieu des derniers actes de la présidence | Donald Trump

Ils l’avaient mis dans 14 bouteilles en plastique trouvées dans le coffre de leur voiture alors qu’ils se dirigeaient vers un ferry pour la France.

En 2018, un Italien vivant au Royaume-Uni a été condamné à une amende pour avoir volé du sable sur une plage près de la ville d’Olbia, dans le nord du pays.

Et au cours de l’été 2017, plus d’une tonne de sable a été retrouvée dans les bagages des touristes à l’aéroport de Cagliari, selon des informations.

Une page Facebook appelée Sardaigne en train d’être volée et pillée documente le problème depuis des années.

Les administrateurs du groupe ont récemment déclaré à leurs 37 000 abonnés que les rapports sur la vente de sable, de fossiles et de découvertes archéologiques sur le Web “se multiplient”.