Les archéologues ont découvert une collection de bijoux ornés à la nécropole de Tell El-Amarna sur la rive est du Nil dans l’actuelle Minya, en Égypte. Finds se compose de trois bagues et d’un collier.

La nécropole était le cimetière de la ville d’Amarna, construit en 1346 av. C. pour servir de capitale au pharaon Akhenaton, le dixième souverain de la fin de la XVIIIe dynastie.

Une équipe d’archéologues égyptiens et anglais a découvert une jeune femme enveloppée dans des nattes de textile et de fibres végétales et enterrée portant un collier avec des pendentifs en forme de pétales et trois anneaux en or et en stéatite lors de fouilles au cimetière du désert du nord d’Amarna. .

Bijoux en or découverts à Amarna. Photo : Ministère du Tourisme et des Antiquités

L’image de l’ancienne divinité égyptienne Bes, qui, avec son homologue féminin Beset, était vénérée en tant que protectrice des foyers, en particulier des mères, des enfants et de l’accouchement, était représentée sur l’un des anneaux. Les deux autres sont inscrits avec une phrase hiéroglyphique qui se traduit par « dame des deux terres », faisant vraisemblablement référence à d’Egypte royaumes inférieurs et supérieurs.

La jeune femme a été placée parmi un petit nombre de puits funéraires, de tombes et de tombes à puits datant de la XVIIIe dynastie (1550-1292 avant notre ère).

Le Dr Anna Stevens, du département d’archéologie de l’Université de Cambridge, a déclaré: «Son enterrement est situé dans le cimetière du désert du nord d’Amarna, dans le bas désert à l’ouest des tombes du nord. Il comprend un petit nombre de fosses funéraires et de tombes, ainsi que des tombes à puits.

READ  USA Women 3e à Dubaï Version 2: Détails
Un artefact en or trouvé à Amarna dans le sud de l'Égypte.  Photo : Ministère du Tourisme et des Antiquités
Un artefact en or trouvé à Amarna dans le sud de l’Égypte. Photo : Ministère du Tourisme et des Antiquités

Il a ajouté que plusieurs artefacts avaient été découverts et que d’importants travaux de restauration avaient été effectués sur diverses reliques de la région.

Depuis 2005, le projet Amarna étudie la nécropole d’Amarna, avec des fouilles en cours soutenues par des scientifiques d’une mission archéologique à Tel El-Amarna qui est dirigée par l’Université de Cambridge depuis 1977.

Aujourd’hui, la ville abrite plusieurs temples dédiés à l’Aton, ainsi que plusieurs résidences royales qui continuent d’attirer de grandes foules.

Ministère du Tourisme et des Antiquités

Photo de couverture : Ministère du Tourisme et des Antiquités