Les autorités de Victoria renforcent la frontière de l’État australien avec la Nouvelle-Galles du Sud depuis mardi soir dans le but de ralentir la propagation de la variante Delta du virus qui cause Covid-19.

NSW a enregistré 207 nouveaux cas lundi, tandis que Victoria a identifié deux autres infections.

En vertu des changements, les résidents de la soi-disant «bulle frontalière» ne peuvent traverser la frontière que pour entrer dans Victoria sans permis pour les «biens et services nécessaires», y compris les soins médicaux et les tests ou injections de Covid-19; raisons de bienveillance et de compassion; travail rémunéré ou bénévole; éducation; ou faire du sport et de l’exercice dans un club ou un centre de loisirs.

Brett Sutton, directeur de la santé de Victoria, a déclaré que les changements prendraient effet à 23 h 59 mardi.

Les personnes traversant la frontière pour entrer à Victoria ne peuvent pas voyager plus loin que ce qui est raisonnablement nécessaire. « En d’autres termes, si vous venez d’Albury, vous ne pouvez pas faire de shopping à Wangaratta ou à Melbourne si vous pouvez obtenir l’essentiel dont vous avez besoin à Wodonga », a déclaré Sutton.

Les Victoriens qui envisagent d’entrer en Nouvelle-Galles du Sud sont soumis aux mêmes restrictions.

Le verrouillage du Queensland se poursuivra jusqu’à dimanche au moins après que les autorités ont décidé que la période initiale de trois jours de séjour à domicile serait « insuffisante ». Il devait se terminer mardi.

La police de Victoria a déclaré que les résidents s’étaient conformés à « 98,9% » aux contrôles aux frontières liés aux fermetures les plus récentes.

READ  Athlone désignée comme l'une des principales « microvilles du futur » d'Europe

La police de Victoria a déclaré avoir déployé 1 300 agents dédiés à l’application des lois liées aux coronavirus dans l’État de 6,8 millions d’habitants, dont 400 patrouilles itinérantes près des frontières de la Nouvelle-Galles du Sud et de l’Australie du Sud.

La police de Victoria forme une ligne près de la gare de Flinders Street à Melbourne avant une manifestation contre le verrouillage
La police de Victoria forme une ligne près de la gare de Flinders Street à Melbourne avant une manifestation contre le verrouillage © Con Chronis / AFP via Getty Images

La police a contrôlé au moins 76 630 personnes et la police a déclaré que la plupart de ceux qui ne se sont pas conformés « ont été naïfs ou n’étaient pas au courant du processus requis ».

L’agence a déclaré que le principal problème était que les chauffeurs de camion soumettaient de manière incorrecte des demandes de permis. « Les pilotes ont essayé de faire ce qu’il fallait ; cependant, ils ont commis des erreurs dans le processus », a déclaré la police dans un communiqué.

« Dans la plupart de ces cas, un avertissement a été envoyé aux conducteurs et leur a demandé de retourner à leur destination d’origine et de revenir avec les bons documents. »

Lorsque des amendes ont été infligées, c’était pour des personnes entrant dans Victoria sans permis ou certificat d’exemption.

« Il y a eu très peu de billets émis quotidiennement, parfois aucun, car la plupart des conducteurs s’y conforment et essaient de faire ce qu’il faut. »

Certaines zones frontalières de la Nouvelle-Galles du Sud (Wagga Wagga Town, Hay et Lockhart County et Murrumbidgee Council) ne sont plus incluses dans la bulle des voyages transfrontaliers et sont considérées comme des « zones à risque extrême » conformément au reste de la Nouvelle-Galles du Sud.

Les résidents ont besoin d’une exemption, d’une exception, d’un permis de transit ou d’un permis de travail spécifique pour entrer à Victoria.

READ  La France ouvre une enquête sur le gouverneur de la banque centrale du Liban

L’Australie-Méridionale et l’île Norfolk sont des zones oranges et les personnes qui se sont rendues dans ces zones au cours des 14 derniers jours et qui se rendent à Victoria doivent demander un permis de zone orange. Les particuliers ne peuvent pas demander un permis de zone orange s’ils ont également été dans une zone rouge ou une zone à risque extrême au cours des 14 jours précédents.