Les Jeux olympiques d’été de Tokyo se sont terminés dimanche. Mais avant que la flamme ne s’éteigne, les membres de l’équipage de la Station spatiale internationale ont organisé leurs propres compétitions.

Les sept astronautes et cosmonautes, représentant les États-Unis, la Russie, le Japon et la France, ont concouru dans quatre sports.

Le premier était la routine sans sol où les astronautes et les cosmonautes faisaient la roue, se tenaient sur les mains et s’emmêlaient dans la rangée de drapeaux. Le cosmonaute Piotr Dubrov a fait toute sa routine sans toucher les murs.

Ils ont ensuite concouru sans handball, où l’équipage a essayé d’utiliser son souffle pour pousser la balle de ping-pong à travers les joints de la trappe de la station.

« Voici (Thomas) Pesquet avec le premier tir de pénalité au but », a déclaré l’astronaute de la NASA Megan McArthur en tant que commentatrice de l’événement. « Oh, il essaie de tromper le portier. »

READ  Pourquoi les chiens ont-ils le nez froid?

La troisième compétition, la natation spatiale synchronisée, comportait des claquements de doigts, des mouvements de danse inspirés de la natation et (bien sûr) plus de roues.

« La foule devient folle de ce mouvement », a déclaré l’astronaute de la NASA Mark Vande Hei. « Oh mon Dieu, ça n’a jamais été vu auparavant. C’est incroyable. »