Ce vendredi 18 décembre Jean-Pierre Pernaut Il a adressé un dernier adieu aux Français à la présentation des 13 heures de TF1, après 33 ans de bons et loyaux services. Une façon de passer un peu plus de temps avec votre femme et leurs deux enfants, Lou et Tom. Mais il a aussi deux autres enfants. De plus, le personnel de LD People vous expliquera qui ils sont.

Une paternité qui a bouleversé la vie de Jean-Pierre Pernaut

Dans une interview il y a quelques mois, Jean-Pierre Pernaut il avait abandonné sa parentalité tardive. En fait, Lou vient de fêter ses 18 ans, il est né en 2002 tandis que Tom est né en 2003. Si au début ce n’était pas forcément pour lui, maintenant c’est un père plus que comblé: “Elle m’a fait paraître plus jeune (Nathalie Marquay), mais pas seulement. Nathalie était sur le point de mourir. Depuis, il a regardé le monde différemment et me l’a transmis. Nous sommes unis. Et être de nouveau père à 52 ans, puis à 53 ans, ma vie a changé ” dit-il en particulier.

Le journaliste a également ajouté qu’il accompagnait ses enfants au sport: «J’accompagne souvent Lou en judo et Tom en tennis. Paternité de plus de 50 ans, j’ai pensé que c’était déraisonnable. J’avais tort”. Aussi, pour son dernier, Jean-Pierre Pernaut pourrait avoir la surprise de sa femme et de Lou et Tom.

READ  Quinté PMU - EIGHTH DOUESNEL AWARD Prévision 12 décembre 2020

Qui sont Julier et Olivier?

Mais le protagoniste du journal télévisé de 13 heures est aussi le père de deux adultes, nés quelques années avant une relation avec un certain Dominique Bonnet. En fait, avant d’avoir un grand coup de foudre pour Nathalie Marquay en 2001, Jean-Pierre Pernaut Il était marié à la jeune femme avec qui il a reçu Julia, née en 1978 et Olivier, né en 1981. Si vous ne parlez pas beaucoup d’eux, vous êtes toujours très fier de vos enfants: «Julia, la plus âgée, est gynécologue à Amiens. Il a deux filles, Iris et Eléa. Avec Léo, le fils d’Olivier, je suis trois fois grand-père ” Je lui avais confié Paris Match il y a quelque temps.

Dans cette même interview, Jean-Pierre Pernaut s’est toutefois confié sur sa tristesse de ne pas pouvoir profiter de ses proches aussi souvent qu’il le voulait: «J’ai une grande famille que je ne vois pas assez à mon goût ». Avec Olivier, il partage notamment la passion de l’automobile: «NordNous sommes fidèles au Trophée Andros Ice depuis onze ans. Notre nouveau passe-temps: piloter un drone, avec lequel nous réalisons de magnifiques vidéos de la maison ». LD Les gens pensent que c’est une belle famille de toute façon.