Le Festival du cinéma américain de Deauville s’associe à nouveau à Cannes pour projeter cinq films qui ont été projetés sur la Croisette lors de sa prochaine édition et sortira un mini-chapitre consacré aux films français attendus.

Cannes s’est associé à Deauville l’année dernière suite à l’annulation de son édition physique en raison de la pandémie. Ce partenariat a permis à Deauville d’accueillir en avant-première mondiale neuf films faisant partie de la sélection officielle de Cannes 2020, dont « DNA » de Maiwenn et « A Good Man » de Marie-Castille Mention-Schaar.

L’initiative a été un énorme succès pour Deauville, et cela a également bien fonctionné pour les distributeurs locaux qui ont pu générer de l’enthousiasme et des critiques élogieuses lors du festival. Fort de cette expérience positive, Deauville crée une nouvelle ligne baptisée “Fenêtre Sur” pour projeter cinq nouveaux films français qui seront présentés en avant-première mondiale au festival et “refléteront la richesse du cinéma français”, Deauville mentionné. réalisateur Bruno Barde. Il a ajouté que contrairement à Cannes, qui s’adresse principalement aux professionnels du cinéma et aux artistes, Deauville est un festival axé sur la foule avec un public qui comprend les deux tiers des habitants.

“Deauville est le deuxième plus grand festival de France derrière Cannes et s’est toujours avéré être une rampe de lancement locale solide pour les distributeurs de films américains, ils étaient donc naturellement enthousiasmés par les perspectives de venir au festival avec leurs premières françaises”, a déclaré Barde, ajoutant que “Fenetre sur” était une référence à “Rear Window” d’Alfred Hitchcock. “Ces films ne seront pas seulement vus par des français dans le public, mais aussi par des cinéastes américains qui seront là pour présenter leurs films en compétition”, a déclaré Barde, qui est à Cannes pour regarder des films sans arrêt.

READ  Laeticia Hallyday rend hommage à Johnny Hallyday dans "C to you": les internautes sont exaspérés

Parallèlement, Deauville étendra son partenariat avec Cannes pour projeter cinq films américains qui seront projetés au festival cette année.

“En Deauville, hemos forjado un diálogo simbólico entre las perspectivas francesa y estadounidense, y funciona como una especie de plano-plano inverso, por ejemplo con el Prix d’Ornano, donde una película francesa recibe un premio de la prensa estadounidense, oa través de un jurado compuesto casi en su totalidad por artistas franceses, y en ocasiones europeos, que descubren y juzgan películas estadounidenses independientes ”, dijo Barde, quien también señaló un nuevo premio que creó para honrar a un cineasta francés que ha realizado una película rodada en États Unis. ou sur les États-Unis. Depuis sa récente création, ce prix revient à Jacques Audiard avec « Les Sisters Brothers » et Olivier Assayas avec « Personal Shopper ».

Barde a déclaré que le nombre de films envoyés était en baisse de 20% par rapport aux années précédentes, principalement en raison de la pandémie et du calendrier de Cannes, qui a été repoussé de mai à juillet. Le directeur artistique a déclaré avoir néanmoins réussi à en retenir neuf parmi les 14 titres de la compétition qui comprendront plusieurs films américains de premier plan. La sélection de cette année mettra en vedette 40 films américains et honorera 30 artistes.

Le festival de Deauville sera présidé par Charlotte Gainsbourg (« Mélancolie ») ; tandis que le jury d’Apocalypse sera présidé par Clémence Poesy (“Le Tunnel”). Le festival de l’année dernière a débuté avec « Minari » et a vu « The Nest » de Sean Durkin remporter trois prix. Parlant de la crise sanitaire qui plane toujours sur la France, Barde a déclaré qu’il espérait que Deauville sera un lieu de rassemblement et de réjouissance comme Cannes l’a été, et a choisi l’affiche de cette année, qui montre deux personnes en train de s’embrasser, comme symbole d’espoir.

READ  Vanessa Paradis chic en rose au festival de Deauville, avec Édouard Philippe