En mars 2021, le Bitcoin établi un nouveau record et dépasse les 60 000 dollars. Un chiffre ahurissant et vecteur de nombreux messages, que ce soit envers les institutions financières actuelles, ou même le futur des crypto monnaies. L’objectif de ces monnaies digitales est simple : passer par un canal transactionnel indépendant, sécuriser les échanges monétaires par la technologie de la blockchain, et ne fixer la valeur de la monnaie sur aucune matière première (l’or en l’occurrence) ni aucune autre monnaie. La valeur des crypto monnaies est donc fixée selon le marché (l’offre et la demande), ce qui en fait une monnaie spéculative, et qui  peut être extrêmement fluctuente, et donc stressante pour certain(e)s. Les monnaies cryptées sont sujettes à de nombreuses spéculations et à énormément de paris à court ou moyen-long terme. Mais quelle est l’histoire des crypto monnaies, quelle est la réelle valeur de ces monnaies cryptées ? Est-ce une valeur d’avenir ? Ou le marché est-il voué à s’effondrer ? 

L’histoire des crypto monnaies

Si beaucoup pensent que le Bitcoin est précurseur de toutes les crypto monnaies, cette information est en fait fausse. D’autres monnaies cryptées ont vu le jour, avec le Digicash qui a été la première d’entre elles par exemple. Lancé en 1989 par David Chaum, cette première monnaie virtuelle a déclaré faillite en 1998 suite à des difficultés à l’adoption du projet. Il y a ensuite eu le B-Money et le Bit-Gold, puis le Bitcoin en 2009 par un développeur… inconnu. Utilisant le pseudonyme Satoshi Nakamoto, personne ne connaît la véritable identité du mystérieux inventeur. Se basant sur la technologie de stockage et de transfert d’information blockchain, le Bitcoin est donc la première génération de monnaie virtuelle encore en circulation à l’heure actuelle. Elle est aussi la première monnaie au classement, avec une valeur dépassant les 60 000 dollars en mars 2021. La seconde génération de 2011 aura pour but d’améliorer technologiquement la monnaie et permettre de nouvelles fonctions : c’est la naissance de l’Ethereum. Troisième et dernière génération à l’heure actuelle (depuis 2017), des monnaies comme le Cardano, le ICON ou encore le EOS.IO apportent des innovations pour répondre aux problématiques de limitation, de sécurité et de gouvernance. 

READ  Le président polonais positif pour le coronavirus

La différence entre la monnaie et les crypto monnaies 

De nombreuses différences existent entre la monnaie nationale et les crypto monnaies. Pour comprendre cela, il faut revenir sur les fondations de ce que sont les monnaies nationales et comment elles fonctionnent. Historiquement, les échanges se faisaient sous forme de « troc ». C’est-à-dire que des échanges avaient lieu pour permettre l’achat d’un bien ou d’un service. Le troc peut donc être présenté comme l’échange d’un bien ou d’un service pour se procurer un bien ou un service d’une valeur sensiblement égale. Après cela, la monnaie a vu le jour avec la création de pièces en or. Mais la valeur de l’or étant précieuse, de nouvelles pièces sont créées, cette fois-ci en argent, dans le but de payer les biens à moindre coût, et par la même occasion de dupliquer des pièces de valeur plus faible. Toujours dans un souci de facilitation de paiement, les pièces en or et en argent sont remplacées par les pièces et les billets encore en circulation aujourd’hui. Et si dans un premier temps il sera toujours possible d’échanger la valeur de sa monnaie contre de l’or, cela ne durera pas et l’or sera finalement conservé par la Banque Nationale en contrepartie des pièces et des billets en circulation. La valeur des monnaies actuelles est donc liée à la valeur de l’or sur le marché boursier. En comparaison, les crypto monnaies ne sont liées à aucune matière première. Leur valeur fluctue en fonction du marché, et donc en fonction de la confiance que leur accorde le marché (c’est-à-dire les potentiels utilisateurs et les investisseurs). Elles passent donc outre le système financier traditionnel et sont totalement indépendantes.

READ  La France prend la présidence de l'UE à l'approche des élections nationales

Quels secteurs acceptent les crypto monnaies ? 

Depuis maintenant plusieurs années, de nombreux secteurs décident de franchir le pas et acceptent à présent les transactions en monnaie virtuelle. En voici quelques exemples. 

Windows Store et Microsoft Xbox

Jeux vidéo, applications, logiciels, il est désormais possible de payer tout cela grâce au Bitcoin. De plus en plus d’entreprises du monde digital accordent leur confiance aux crypto monnaies.

Tesla 

Elon Musk est un vrai passionné des crypto monnaies. Et pour cause, il a investi 1.5 milliards de dollars dans les monnaies virtuelles. Il a annoncé le 24 mars 2021 offrir la possibilité aux clients Tesla de payer leur voiture en crypto monnaie. 

WordPress

Création de sites Web et paiement en monnaies virtuelles vont de pair ! Le site internet offre la possibilité à ses utilisateurs de procéder aux transactions en Bitcoin.

Jeux en ligne

Pour les paris et jeux de casino en ligne, les parieurs peuvent déterminer s’il leur est possible d’utiliser les crypto monnaies comme méthode de paiement sur un site comparatif dédié. Désormais, un grand nombre de sites acceptent le Bitcoin ou l’Ethereum et de nombreux joueurs les utilisent pour réaliser leurs paris. La sécurité de la blockchain a démocratisé l’usage et la confiance dans les devises digitales, que ce soit pour les joueurs ou pour les plateformes d’iGaming.

Présentées comme des valeurs instables et contraires aux principes économiques mondiaux, les crypto monnaies se sont développées, structurées et on su par-dessus tout affirmer leurs gages de confiance. Utilisées comme outils spéculatifs, ce sont non seulement des leviers économiques, mais aussi des monnaies d’avenir sécurisées. Leur développement, amélioration et confiance s’accroît dans le temps, ce qui en fait une valeur d’avenir sur le long terme.

READ  Avocats britanniques exerçant dans l'UE, l'EEE-AELE et la Suisse