Crise de lOrateur aux États-Unis : La farce républicaine se poursuit, Trump torpille une nouvelle candidature – Cosmo Sonic

Titre : La course au poste de Speaker de la Chambre américaine des représentants se complique

Dans un rebondissement surprenant, Tom Emmer, candidat désigné pour devenir Speaker à la Chambre américaine des représentants, a rapidement abandonné sa candidature. Un nouveau vote a alors été organisé, désignant Mike Johnson comme quatrième candidat potentiel. Cependant, ce dernier risque de rencontrer des obstacles dans sa quête du poste.

Cette situation fait ressurgir les spéculations selon lesquelles Kevin McCarthy, destitué de ses fonctions il y a trois semaines, pourrait faire son retour, accompagné de Jim Jordan comme adjoint. Les républicains, conscients de l’urgence de trouver un nouveau Speaker, espèrent éviter une paralysie de l’administration fédérale.

Pourtant, le choix de Tom Emmer comme candidat a été critiqué par de nombreux élus de son propre camp. Les alliés de Donald Trump s’opposent farouchement à sa nomination en raison de son vote en faveur de la certification de la victoire de Joe Biden. Cette division au sein du parti républicain complique davantage la recherche d’un consensus.

Les tentatives de rassemblement entre les différentes factions républicaines semblent vouées à l’échec. En effet, les élus modérés refusent de soutenir un candidat trumpiste, tandis que les partisans de Trump rejettent tout candidat lié à l’establishment. Cette division rend la tâche encore plus ardue pour les républicains dans leur quête du poste de Speaker.

Néanmoins, certains centristes espèrent séduire des démocrates en proposant la nomination de Patrick McHenry comme Speaker temporaire, avec des pouvoirs étendus. Une autre option envisagée serait le retour de Kevin McCarthy comme Speaker, accompagné de Jim Jordan en tant qu’adjoint.

READ  Frappes américano-britanniques sur des cibles Houthis au Yémen : un résumé de la situation - Cosmo Sonic

Le temps presse car, en l’absence d’approbation du budget fédéral d’ici le 17 novembre, l’administration fédérale risque d’être paralysée, ce qui entraînerait le placement temporaire de nombreux travailleurs sans salaire. Les républicains doivent donc parvenir rapidement à un consensus dans leur choix afin d’éviter une telle situation.

Cette course au poste de Speaker de la Chambre américaine des représentants s’annonce donc complexe et décisive pour l’avenir du pays.